Communication de nos partenaires

Zeno Morf – Wings Of Madness

Le 8 mai 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Erik Westerlund Guitare et chant
  • Jonny Sørensen Guitare
  • Vidar Wenneck Aas Basse
  • Trygve André Tvedt batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

Novembre 2010

Label:

Karthago Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 6,5/10


Il arrive que l’on critique un groupe quand ce dernier met trop de temps à donner une succession à sa discographie, après trois quatre ans l’attente se fait longue et on aimerait bien entendre la suite. Il n’est pas rare d’ailleurs qu’au bout d’une longue période de creux au sein de son activité, un groupe revienne sur le devant de la scène avec un double album ou alors, par un court laps de temps entre la sortie de deux opus. L’exemple venant de suite est Rhapsody qui en six mois publie un album suivis d’un EP, While Heaven Wept, et qui aura mis un an et demi pour Fear Of Infinity.

Mais il peut s’écouler plus de six ans avant un album, beaucoup plus même, et tout cela bien sûr sans rupture (officialisée bien entendu) dans l’activité du groupe, aucun break. On peut même attendre 22 ans avant de sortir un album, Zeno Morf nous le prouve en 2009 avec la sortie de son premier album éponyme, pourtant cette formation norvégienne s’est créée en 1987, on peut dire qu’elle à bien pris le temps de peaufiner chacune des chansons. Évidemment en deux décennies on dispose d’assez de temps pour écrire et travailler un peu plus que onze chansons, c’est pourquoi Zeno Morf en fin d’année 2010 publie son deuxième album sous le label Karthago Records.

On notera tout de même quelques différences entre les deux opus, notamment au niveau de la production et du son, beaucoup moderne sur ce dernier mais aussi plus sombre sur certains passages. On reste bien entendu sur une musique très inspirée par le Metal des années 80, avec ses nombreux cœurs et refrains rentrant directement en tête. Un mélange de titres purement Heavy avec des riffs de guitare acérés, exemple le très bon « Riding The Tundra » mais aussi « Requiem« . On passera aussi pour certains titres par un heavy plus speed légèrement thrashisant, ressemblant un peu à ce que nous délivre Paragon, sur les titres comme « Into The Fire » bien plus rapides, les six cordes se voulant plus incisives (comme pour l’instrumental « Badgers In The Attic »). Mais aussi un chant plus dévastateur et autoritaire! Voix qui d’ordinaire est mélodique et chaude, pleine d’émotions, on pourrait presque croire, sans être péjoratif, que le chanteur pleure sur certains titres, un timbre de voix particulier qui étonne quand même car restant très heavy dans l’âme. J’espère ne pas trop vous embrouiller, en écoutant on pense au chanteur de Paragon, mais le meilleur moyen de comprendre reste d’aller écouter.

L’album Wings Of Madness est dit plus sombre, cela est dû comme dit précédemment, au son plus moderne et du coup plus lourd, mais aussi aux mélodies et atmosphères plus pesantes sur certains titres. Déjà sur le titre éponyme où les guitaristes iront plus chatouiller le haut du manche mais aussi une partie rythmique qui ralentit le tempo, comme pour « World Of Sorrow« , ce dernier étant par contre truffé de changements de tempo, avec soli et parties instrumentales ultra rapides en passant par des roulements de tambours très lourds, un rendu final très « Maiden-ien ».

Un titre reste à part dans l’album, « Back On Your Feet » plus hard rock en restant old school. Beaucoup plus mélodique et au refrain revenant bien plus souvent. un titre qui aurait pu passer à la radio ou dans la bande originale d’un film sans surprendre la moindre personne.

Au final « Wings Of Madness » est un bon album, (en même temps je ne connais pas de mauvaises sorties sous Karthago Records), montrant que Zeno Morf en a encore sous la dent, réussissant à varier les plaisirs en proposant des titres assez différents tout en restant dans le même thème. Il est vrai que le groupe a eu largement le temps d’arranger les moindres accords, on se doute que les trois quarts des titres ne sont pas fruits d’un excès de créativité entre 2009 et 2010 mais proviennent plus de la période de « gestation » du combo qui a duré vingt ans.

Un album réussi, on attend la suite.

 

Myspace: http://www.myspace.com/zenomorfband

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green