Communication de nos partenaires

Yes – Heaven & Earth

Le 8 octobre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Jon Davison (chant) / Steve Howe (guitare) / Chris Squire (basse) / Geoff Downes (claviers) / Alan White (batterie).

Style:

Rock progressif

Date de sortie:

16 juillet 2014

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Erikillmister) : 04/10


Il en va ainsi de la musique…

Certains groupes vieillissent plutôt bien (Saxon, Iron Maiden…) mais d’autres, c’est plus laborieux. Le nouvel album de Yes, « Heaven & Earth« , en est le parfait exemple. D’entrée on remarque que Jon Anderson à jeté l’éponge. Enfin quand je dis on remarque, c’est une façon de parler ! Car le petit nouveau, Jon Davison, qui officie en lieu et place de l’emblématique vocaliste est un clone vocal parfait.

Pour le reste, c’est vétérans et compagnie, même si Steve Howe n’a quand même pas poussé le vice jusqu’à rappeler l’inutile Wakeman, Geoff Downes se chargeant des claviers. Chris Squire (basse) et Alan White (drums) complétant le quintet.

Donc que vaut Yes en 2014 ? Bonne question !

Ça ne commence pas très fort avec le premier titre « Believe again » très mou, de plus mal lancé par une pseudo intro symphonique (merci le programming !) qui met 8 minutes à ne pas trouver son rythme. On est d’ailleurs plus près d’Asia ici, dans la façon prétentieuse de mélanger FM et prog.

« The game » confirme malheureusement cette impression. C’est de l’exercice de (mauvais !) style, on se demande pendant toute la chanson si Howe est présent.

C’est un peu moins pire avec « Step beyond » Même si je continue à trouver les interventions de Downes grandiloquentes et inefficaces. Mais bon, au moins c’est légèrement plus pêchu, avec le petit solo de guitare du père Howe qui nous réveille un tantinet. Le léger mieux entraperçu sur le titre précédent est toujours présent avec « To ascend » mais on ne va pas pour autant crier au génie d’autant plus que ça repart malheureusement dans le mauvais sens ensuite.

Ils on voulu nous faire quoi là avec «In a World of Our Own »? Du Deep purple ? Et bien c’est raté, malgré le sursaut d’orgueil du vieux guitariste.

La moins pire du CD ? Sans doute ce « Light of the edge » qui lui semble renouer un peu avec le passé, on peut d’ailleurs bizarrement noter que c’est la chanson ou les claviers sont les moins présents qui est sans doute la plus réussie.

« It was all we knew » qui continue l’œuvre est une sorte de ballade assez mièvre, que je considère complètement étrangère à l’univers de Yes, toute juste bonne à inonder les ondes FM américaine. La mascarade prend fin avec « Subway walls » et le retour de Downes dans le style « je me la pète » avec un clavier. Ceci dit, le reste du morceau passe assez bien, le groupe arrivant même à renouer de temps à autre sur ce titre avec leur glorieux passé.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout apprécié ce foutage de gueule de la part de Yes. Un tel groupe avec les musiciens qui le composent, avec le passé qui est le leur, n’ont pas le droit de nous pondre des choses pareilles ! Cet opus est encore pire que le dernier Asia !

 

Ne vous méprenez pas, chers lecteurs, je n’ai pris aucun plaisir à « démolir » ce disque, mais quand on est comme moi, fan de très longue date, il y a de quoi être déçu ! Sur ce, je m’en vais réécouter « Going for the one » !

 

Tracklist :

1. Believe Again
2. The Game
3. Step Beyond
4. To Ascend
5. In a World of Our Own
6. Light of the Ages
7. It Was All We Knew
8. Subway Walls

 


Site officiel : http://www.yesworld.com/
Myspace : https://myspace.com/yes-official
Facebook : https://www.facebook.com/yestheband

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green