Communication de nos partenaires

Wolf – Ravenous

Le 10 février 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Niklas "Viper" Stålvind - Guitare/Chant Johannes "Axeman" Losbäck - Guitare Anders "Tornado" Modd - Basse Richard "Raptor" Holmgren - Batterie

Style:

Pure heavy fucking metal

Date de sortie:

23 fevrier 2009

Label:

Century Media

Hey Dude, it’s only Pure Heavy fucking metal !!!

D’entrée les dés sont jetés avec le quatuor des loups suédois et avec eux, on officie encore et toujours dans le tribute au heavy des années quatre vingt où les Judas Priest, Tygers of Pan tang et autre Iron Maiden régnaient en maitres et sans partage. Leur premier album, éponyme au nom du combo, sorti en 2000 était à ce propos une pale copie de ce qui a fait la légende de la veuve d’acier ; et seul les aficionados de la bande à Dickinson avaient pu un tant soi peu accrocher… Les trois offrandes suivantes ; Black wings en 2002, Evil Star en 2004 et surtout The Black Flame en 2006 tendirent à démontrer que les quatre d’Örebro étaient sur la voie de l’ingérence et de l’assimilation totale de leurs influences. Mais surtout une réelle propension à enfin trouver une unicité, sorte de Graal dans un style métaleux sillonné en tous sens depuis près de trente ans.

Et ce « Ravenous » est la pierre finale de l’édifice. Les arrivées dans le line up du bassiste Anders « Tornado » Modd en 2007, et surtout celle du ravageur de futs Richard « Raptor » Holmgren –au surnom lui collant comme un gant- ont reboosté le combo ; et permis à celui-ci de franchir un nouveau palier. Plus question de délivrer comme à leurs débuts du sous Maiden en première partie de grands noms comme Saxon, Edguy ou autres Nocturnal Rites ; mais plutôt d’asséner leurs compositions et de s’affirmer comme entité propre. Et à l’image des Marshall « fuckin » Law revenant avec un Razorback fracassant, ou en France d’un grenoblois Lonewolf au « Made in hell » particulièrement appréciable, la mission est presque totalement réussie.

Dès le petit bijou initial qu’est « Speed On » le bien nommé; on saisi que les suédois sont passés à la vitesse supérieure. Ca riffe dur, ça martèle sur un tempo rapide, le refrain typé power vous accroche inexorablement, les soli déchirent, et Niklas, dont le timbre rappelle un tant soi peu celui de Kay Hansen, est foncièrement crédible. « Hail Caesar » et « Ravenous » dans le même registre, ou encore « Voodoo » ou « Curse you salem » sur des tempos plus middle et des rythmiques plus lourdes et corrosives connaitront le même succès et assureront sans coup férir. Les refrains résolument marqués et faciles d’accès saisiront immédiatement vos neurones et vous ne pourrez vous empêcher de vous essayer à des vocalises plus ou moins réussies.
La seconde partie de la tracklist, quoique de bonne facture, « Secrets we keep » ou clôturée par un énorme « Blood angel » plombé, sera cependant plus conventionnelle et à cause de cela moins marquante. Les loups redevenant louveteaux et retombant dans les travers des poncifs du genre ; les plages délivrées se font à nouveau moins saisissantes. Cela atténuera un peu l’impression initiale qui reste malgré tout presque excellente.

Enfin un petit mot coté production, pour les spécialistes que vous êtes. Quand vous saurez qu’elle est assurée par le sieur Roy Z. Ramirez (ayant pondu un Driver « Sons of thunder » phénoménal il y a quelques mois avec son acolyte Rob Rock) en personne ; vous aurez immédiatement compris qu’elle est sur mesure et aux petits oignons. Forcément quand on a officié pour Judas Priest, Bruce Dickinson, Helloween, Halford, Malmsteen et bien d’autres , cela donne une légère expérience !!! Ajoutez-y quelques guests du style résolument mature comme Hank Shermann (Force of Evil, Mercyful Fate) ou Marc Boals (ex-Malmsteen) et vous rehausserez encore le niveau d’une galette qui sans être vouée à devenir culte n’en satisfera pas moins tous les mordus du genre.

Le heavy metal traditionnel des eighties n’est assurément pas mort, loin s’en faut, et un certain nombre de scuds sortis depuis quelques mois sont là pour le démontrer. Ce Ravenous sans en être le fer de lance, fera partie du panel qui régalera les quadras nostalgiques ou leurs rejetons bercés par la Nwobhm. Pour les autres, vous pouvez vous en dispenser ; à moins que vous ne souhaitiez vous essayer au Pure Heavy fucking metal !!!

Site Internet : http://www.wolf.nu/
Myspace : www.myspace.com/wolfheavymetal

MetalPsychoKiller

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green