Communication de nos partenaires

Wildlights – Wildlights

Le 19 août 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Jason Shi : chant, guitare
  • Johnny Collins : batterie

Style:

Heavy Rock

Date de sortie:

21 août 2015

Label:

Season Of Mist

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7/10

Du point de vue de l’emballage, ce premier album éponyme de Wildlights est une belle réussite : superbe pochette signée Brian Mercer, qui réalise encore une fois un travail parfait, et excellente production signée Matt Hyde, connu pour ses collaborations avec Slayer, Monster Magnet, Fu Manchu ou encore Porno For Pyros. En revanche, si l’on considère l’aspect purement musical, je conçois deux réactions possibles, le pré requis minimum étant d’apprécier le Heavy Rock, légèrement Stoner.

Soit on n’a jamais entendu parler de Perry Farrel, de Jane’s Addiction et de Porno For Pyros, auquel cas « Wildlights » passera sans problème pour un album réussi, alliant des guitares puissantes à des mélodies vocales plutôt bien trouvées (« Part Of The Sea » ; « New Year Repeat »), le tout baignant dans une ambiance toujours à mi-chemin de l’enthousiasme et de la morosité, cette ambivalence donnant un caractère assez original à ces douze compositions. De plus, j’apprécie que le duo ne se fourvoie pas dans des ballades sirupeuses pour conserver une approche résolument musclée de sa musique. Abordable par tous mais jamais putassière en somme… Des compositions simples, des riffs efficaces (« Snow Song »), quelques beaux refrains, cela est déjà en soi une réussite.

Mais pour ceux qui connaissent bien les œuvres de Perry Farrel, qui pensent que « Nothing’s Shocking » et « Ritual de lo Habitual » sont insurpassables, que « Three Days » est la plus belle chanson écrite dans les années 90 voire que Porno For Pyros est incritiquable alors ceux-là vont avoir des difficultés à apprécier « Wildlights ». En effet, le chant de Jason Shi relève du mimétisme : même tonalité, même façon de penser les harmonies, mêmes gimmicks, cela m’a frappé dès « Anchors » et m’a empêché d’apprécier le disque tout au long des premières écoutes. D’autant que cela m’a poussé à faire des comparaisons avec Dave Navarro et Stephen Perkins, ce qui n’a concrètement pas lieu d’être, les styles des deux formations n’ayant rien de commun, si ce n’est la voix donc. Mais c’est un sacré écueil de prime abord.

Du coup, je sais bien que l’on est à l’heure du jetable, de la massification culturelle, mais envoyer « Wildlights » aux oubliettes suite à une première écoute biaisée par les références serait une erreur. En effet, n’étant en plus pas un grand amateur de Heavy Rock, mon plaisir grandit au fil des écoutes. Un album frais, qui tranche singulièrement avec les productions actuelles. Le constat est clair : la très bonne surprise de cet été.

Tracklist :
1 : Anchors
2 : Rebel Smiles
3 : Part Of The Sea
4 : Snow Song
5 : Hellfire Forever
6 : Pictures
7 : Onward Upward
8 : Lights Out
9 : New Year Repeat
10 : Climb In The Throne
11 : Lions
12 : Big Frontier

Season Of Mist : http://www.season-of-mist.com/bands/wildlights
Facebook : https://www.facebook.com/wildlights

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green