Communication de nos partenaires

Whitesnake – The Purple Album

Le 19 août 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Joel Hoekstra : Guitares
  • Michael Devin : Basse
  • Tommy Aldridge : Batterie
  • David Coverdale : Voix
  • Reb Beach : Guitares

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

15 mai 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (H.P Hatecraft) : 8/10

Etant fan depuis toujours de Deep Purple et de ses clones,  le chanteur, qui n’est plus à présenter, David Coverdale donc,  a maintenant plus de 60 berges alors qu’il en avait 20 lorsqu’il remplaça Ian Gillan au micro durant la période Mark III (1975 -1976) avec les albums « Burn », « Come Taste The Band » et  « Stormbringer » où il nous replongeait avec délice dans cette période fastueuse du Hard Rock.

Faire cette chronique me paraissait facile tellement j’avais écouté tous ces morceaux des centaines de fois. Je me suis dit que ce n’était pas la peine de faire cette critique, ni même de réécouter ces morceaux, mais je me suis remis le live de « Burn », un de mes préférés de Deep Purple et j’ai même réécouté l’intégralité de l’album « Live Made in Europe » de 1976. Whow je n’ai pas pu m’arrêter avant la fin. Un plaisir et une nostalgie si intenses que j’en ai eu les larmes aux yeux. Ça me rappelle ma jeunesse et cette période où je courrais derrière tous les albums de Deep Purple, Led Zeppelin et d’autres groupes qui s’essayaient au style.

Je remercie Sir Coverdale d’avoir repris ces morceaux, produits par les soins de Gleen Hughes et d’autres musiciens dignes de Ritchie Blackmore, John Lord et Ian Paice. Ils n’ont pas à rougir de la comparaison et ont su reprendre avec brio ces titres mythiques et leur inculquer un nouveau souffle qui intéressera la nouvelle génération et les incitera à écouter ces tubes Rock de l’époque.

Que dire des morceaux de cet album.  Du bon Hard Rock qui déchire avec ce « Burn », « Strombringer », « You  keep on moving » avec Gleen Hugues à la basse, du Blues dans « Mistreated », une balade Rock avec « you fool no one » et « soldiers of fortune », tous des classiques du Rock à mettre au panthéon de cette musique qui ne mourra jamais.

Je vous conseille fortement d’écouter cet album avant de réécouter les originaux et surtout l’album « Made in Europe » de Deep PurpleDavid Coverdale était au sommet de son art.

Encore un grand merci à Sir Coverdale.

Tracklist :

01. Burn
02. You Fool No One (interpolating Itchy Fingers)
03. Love Child
04. Sail Away
05. The Gypsy
06. Lady Double Dealer
07. Mistreated
08. Holy Man
09. Might Just Take Your Life
10. You Keep On Moving
11. Soldier Of Fortune
12. Lay Down Stay Down
13. Stormbringer

Facebook : https://www.facebook.com/Whitesnake.official
Site Officiel : http://www.whitesnake.com/

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Whitesnake – The Purple Album”

  1. 1

    De belles reprises de Deep Purple. Du bon vieux Hard Rock comme on l’aime. C’est vraiment pour moi une excellente découverte.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green