Communication de nos partenaires

We Butter The Bread With Butter – Wieder Geil! ...

Le 23 juin 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Paul Bartzsch : Chant
  • Marcel "Marci" Neumann : Guitare
  • Maximilian Pauly Saux : Basse
  • Can Özgünsür : Batterie

Style:

Electro-Deathcore

Date de sortie:

22 mai 2015

Label:

AFM Records

Note de la SoilChroniqueuse (Bloodybarbie) : 7/10

We Butter The Bread With Butter, c’est ce que nous faisons tous les matins au petit déjeuner, mais généralement ça va dans la bouche, or ce WBTBWB-là coule dans les oreilles. Et puis quel sacrilège d’avoir une phrase complète en nom de groupe, c’est même du sadisme envers les fans ! Ouf, ça aurait pu être bien pire, ils ont tout de même évité de se nommer dans leur langue natale : l’allemand ! Dieu merci, mais c’est bien le seul mot, pardon la seule phrase, en anglais de toute leur discographie. Si vous vous demandez pourquoi le choix d’un tel nom : parce que ce groupe était initialement une blague d’une soirée bien alcoolisée (comme souvent) qui a mûri et gagné en sérieux au fil du temps.

Descendants de Rammstein, le guitariste Marcel Neumann et le vocaliste/batteur Tobias Schultka ont su trouver un style qui leur est propre et méconnaissable parmi tant d’autres : l’Electro-Metalcore/Deathcore, se rapprochant le plus possible de celui de The Browning, Make Them Suffer et Winds Of Plague, mais avec un chant crié aigu, voire même des pig squeals (surtout en ce qui concerne l’album « Das Monster aus dem Schrank » en 2008 où ils reprennent des chansons pour enfants), mais surtout cette touche électro-indus bien prononcée. Dès « Der Tag an dem die Welt unterging » (2010), ils sont devenus un quatuor pour mener à bien leur carrière, et les voilà de retour avec un nouvel et quatrième album « Wieder Geil ! » (Traduit par « je suis excité »).

Ici, on a affaire à des guitares plus sous-accordées que jamais dans « Ich Mach was mit Median », avec des riffs agressifs de Djent/Deathcore et cette tache indélébile d’électro. On y trouve également quelques subtilités du jeu de guitare et clavier à la façon Djent (une petite pensée pour Born Of Osiris), qui se font ressentir dans le terrifiant « Exorzist » ainsi que dans l’introduction du chant clair lors des couplets. D’ailleurs ce titre a bénéficié d’un clip horrifiant, bien travaillé, que je vous conseille de regarder. « Anarchy » regagne en mélodie et fait ressortir ce côté Electro/Gothique.

« Berlin, Berlin! » est sans doute mon préféré de tout l’album où le groupe met en valeur son style avec ce refrain catchy et ces mélodies synthétiques ! Voilà ce que j’emmènerai dans mon lecteur lors de mon prochain voyage à Berlin !

« Gib Mir Mehr » contient ce duo de growls aigu et grave comme dans leur deuxième album de 2010 que je ne citerai pas (trop long). Il fait même figurer des envolées lyriques féminines adoucissant cette brutalité qu’on retrouve dans l’émotionnel et le mélodique « Warum lieben wir nicht mehr » ! Mais si vous voulez un morceau sympa et barré, je vous conseille « Rockstar » à la Rammstein ou encore de la Dubstep dans « Thug Life ».
Hélas, « Bang Bang Bang » sera le maillon faible de l’opus, grouillant de pig squeals, on se croirait dans une porcherie ! Parfait pour les éleveurs et les abatteurs de cochons !

Il est clair que « Wieder Geil! » perd un peu son côté très mélodique qui était dominant dans les précédents opus au détriment de ces riffs assassins, ainsi que ces guitares sous-accordés qui font toute la différence dans le son. Cependant l’esprit électro est éternellement présent et les break-down (ou casse-nuques) se font nombreux.

Bien que le style de cet album s’éloigne de celui  de « GlodKinder », il se ressent plutôt comme un croisement entre ce dernier et « Der Tag an dem die Welt unterging ». Même s’il contient des bouts de morceaux recherchés, l’inspiration n’était au rendez-vous pour autant. Les idées étaient présentes mais pas suffisamment nourries pour former un tout accompli et solidaire, tel un puzzle manquant de pièces.

A vous de faire le tri si vous avez le courage, ou alors retenez : « Thug Life », « Warum Lieben Wir Nicht Mehr » et « Berlin, Berlin! ».
Ce qui est sûr, c’est qu’en terme de publicité, ils ont fait fort avec un nom pareil, vous penserez à eux à chaque fois que vous beurrerez votre tartine !

Tracklist :

1. Ich Mach Was Mit Medien
2. Exorzist
3. Anarchy
4. Berlin, Berlin!
5. Bang Bang Bang
6. Gib Mir Mehr
7. Rockstar
8. Thug Life
9. Warum Lieben Wir Nicht Mehr
10. Zombiebitch

Facebook : https://de-de.facebook.com/WBTBWBofficial

Site officiel : http://www.wbtbwb.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green