Communication de nos partenaires

Virvel Av Morkerhatet – Metamorphopsia

Le 19 août 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Graakh - Basse, Choeurs / Howler - Chant, Claviers /Astaroth - Guitares, Batterie.

Style:

Black metal

Date de sortie:

11 janvier 2016

Label:

Avantgarde Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Malgré un nom à consonnance Scandinave et une approche très proche des racines du black metal du Grand Nord, Virvel Av Morkerhatet nous vient directement d’Ukraine.
Fondé en 2003 sous le nom de Den Of Winter avec à la clé une demo « Sorrow of ice » en 2004 et un EP « Haze » (2006), c’est en 2008 que le groupe changera de nom pour celui qui nous concerne aujourd’hui.
Un album « Forsaken hake sickness » en 2010 puis celui-ci (« Metamorphopsia ») cette année.

En dix titres pour 54 minutes de concentré de haine pure, Virvel Av Morkerhatet nous balance la bande sonore de nos pires cauchemars avec son lot de morceau crus, classiques au possible, aux dissonances inquiétantes et à l’ambiance on ne peut plus malsaine.
D’entrée, dès l’intro « Into saltation », le ton est donné : guitare inquiétante, ambiance morbide et malsaine, lancinances et dissonances, et quelques arrangements bien flippants histoire de donner une sensation de malaise à l’auditeur.
Comme dit plus haut, la bande sonore de vos pires cauchemars ne fait que commencer.
Lorsque « Weapon to be found only in the mind of man » démarre sur cet espèce de mis tempo vicieux lors des vingt premières secondes, on est loin de s’imaginer la furie qui va suivre.
L’accélération est brutale, le riffing semble s’aventurer dans une sorte de bordel organisé mais tout n’est que furie sonore chaotique : les dissonances sont légions, les changements de rythmes nous prennent à contre-pied à chaque fois et le chant, saturé au possible, est on ne peut plus ancré dans une sorte de haine vicieuse.
« Chaotique », le mot est lâché : chaque titre est un véritable concentré de haine dont la complexité peut rappeler Blut Aus Nord avec la folie furieuse d’un Anaal Nathrakh qu’on aurait foutu en rogne et un côté chaotique que Spektr ne renierait pas.

Les titres sont longs, entre cinq et six minutes, ouvrant la porte à une propension à s’aventurer dans des morceaux à tiroir sans pour autant se mordre la queue fourchue.
Certes, Virvel Av Morkerhater nous propose un (post ?) black metal barré et difficile d’accès mais une fois rentré dans leur univers, ce catalogue de destruction s’avère vite jouissif.
Bourrée de paradoxes et de contrastes, cette musique se veut être d’une laideur magnifique semble capable de transformer toute douleur en source de plaisir auditif : rarement l’outrance musicale a été aussi bien foutue et ce chaos organisé recèle un fort gout de « reviens-y » !
Certaines longueurs sont là volontairement afin de laisser l’auditeur poussé dans ses derniers retranchements (le final de « Reflexive transfer of aether through city lights », le début de « Theory of distress view », le final « Withdrawal »).
Entre morceaux rapides (« Weapon… », « Reflexive… », « Metamorphosia diagnosis », « Sore hate of human scum ») et d’autres à la lenteur sadique aux frontières du doom (le mystérieux « Theory… », « Dissociative disorder », le troublant « Personification of adventuerer. Overdose » ou « Withdrawal »), chaque titre semble être un le singleton d’un tout indissociable et tous ces morceaux mis bout à bout possèdent comme dénominateur commun le principe de surprendre l’auditeur en ce sens que les variations de rythmes sont toujours inattendues et les ambiances morbides au possible.

« Metamorphopsia » est une œuvre grandement tourmentée par des artistes qui ont su, de par leur talent de composition et leur maîtrise instrumentale, nous offrir un album d’une laideur qui confine à la beauté absolue.

Fortement conseillé à tout amateur de black metal ayant un peu de folie entre les oreilles.

Tracklist :

1. Into Saltation… (2:43)
2. Weapon to Be Found Only in the Mind of Man (5:13)
3. Reflexive Transfer of Aether Through City Lights (5:14)
4. Theory of Distress View (6:26)
5. Metamorphosia Diagnosis (6:19)
6. Dissociative Disorder (5:08)
7. Stupefying Taste of Henbane. Coma Ritual (6:49)
8. Personification of Adventuerer. Overdose (5:13)
9. Sore Hate of Human Scum (6:44)
10. Withdrawal (4:34)

Myspace : http://myspace.com/virvelavmorkerhatet
Facebook : http://www.facebook.com/virvelavmorkerhatet
Avantgarde Music : http://www.avantgardemusic.com/
BandCamp : http://virvelavmorkerhatet.bandcamp.com/album/forsaken-hate-sickness

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green