Communication de nos partenaires

Vengeance – Crystal eye

Le 2 mai 2012 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Leon Goewie - Chant
Chris Slade - Batterie
Keri Kelli - Guitares
Chris Glen – Basse

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

27 Février 2012

Label:

Steamhammer Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 7/10

 


Bien bien bien, raconter la genèse de ce « Cristal eye » ne sera pas chose aisée, tant l’histoire de Vengeance depuis trente ans ressemble à un véritable patchwork de changements de line up et d’autres anecdotes dans lesquelles n’importe quelle chatte pourrait y perdre ses petits.
Bref, en 30 ans d’existence, le quatuor hollandais nous sort son 9e album, avec un line up à nouveau remanié : Leon Goewie, chanteur de toujours s’est entouré pour cet album de Chris Slade (AC/DC, Uriah Heep, M.S.G., Asia, Tom Jones, Paul Rodgers, Tomorrow, The Firm, Manfred Mann’s Earth Band.) avec ses 65 ans au compteur ; de Keri Kelli un temps guitariste chez Skid Row (2005) et de Chris Glen, tous trois ayant joué au sein du Chris Slade Steel Circle

« Crystal eye » s’avère être du coup un bon album de potes, sensation largement confirmée par la palette de personnes ayant contribué à la composition des titres : David Reece (le chanteur d’Accept sur « Eat the heat » entre autres), les ex-Black Sabbath Tony Martin et Geoff Nichols, Michael Voss (MSG, Silver, Mad Max…) et sans oublier Arjen Lucassen, ancien du groupe dans les années 80 qui aura composé le titre « Crystal eye », seul morceau plus progressif au milieu de cette décharge électrique de pur hard rock totalement ancré dans les eighties, époque de laquelle le groupe cherche à perpétuer leur nostalgie, pour preuve le retour du logo originel sur la pochette, du temps de « We have ways to make you rock » et « Take it or leave it ».

D’entrée, « Me and you » propose un riff sorti tout droit de l’époque d’or du hard rock – voire hard FM – si cher aux Californiens en pleine période « hair metal » combinant avec un groove typiquement AC/DC : chanson facilement mémorisable, refrain efficace, solo dévastateur. Le chant éraillé de Leon Goewie fait mouche, et ses montées dans les aigus sont imparables.
« Bad to the bone » débute par un riff heavy à souhait, qui n’a rien à envier à celui du même titre de Thorogood avant de repartir dans un côté Whitesnake pas déplaisant.
Le plus heavy « Whole lotta metal », plus rapide que le reste, écrit par Tony Martin, mettra sûrement tout le monde d’accord en live tant il s’avère furieux et efficace.

Si l’album ne révolutionnera rien, tant il est axé sur un côté on ne peut plus classique, il n’empêche que l’ensemble, d’une relative homogénéité, est digne des meilleurs albums du groupe (« We have ways to make you rock » en tête), et les ballades « Promise me » et « Missing » étant judicieusement placées pour que l’auditeur reste attentif tout au long de l’album. Entre ces deux ballades se pointe aussi le plus progressif titre éponyme composé par Arjen Lucassen, élargissant un peu plus la palette talentueuse du groupe.

A noter en fin d’album l’instrumental « Jens end piece », vibrant hommage à Jan Somer, ancien guitariste de Vengeance décédé peu de temps avant la sortie de l’album, et composé des derniers soli enregistrés live avant sa disparition.

Rafraichissant, vraiment !

 

Tracklist :

1. Me And You
2. Bad to the Bone
3. Barbeque
4. Shock Me Now
5. Five Knuckle Shuffle
6. Desperate Women
7. Whole Lotta Metal
8. Promise Me
9. Crystal Eye
10. Missing
11. Jans End Piece (instrumental)

 

 

Site officiel : http://www.vengeanceonline.nl/
Myspace : http://www.myspace.com/vengeancebackinthering

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green