Communication de nos partenaires

V for Violence – The Book of the V

Le 4 novembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • J. Lähderanta : Chant
  • Janne Salo : Guitares
  • Riku Vuorio : Guitares
  • Jani Rahkonen : Basse
  • Miikki Kunttu : Batterie
 

Style:

Metal Alternatif

Date de sortie:

28 aout 2015

Label:

Inverse Records

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 6/10

Vous êtes déjà allé chez un proctologue ? Si non, tant mieux, si oui, gardez la pêche quand même ! (perso, je touche du bois…) Là, mon proctologue se serait foutu de moi en me disant : « c’est juste un Big Mac que vous avez mal digéré… mouhahaha ! »… parce que c’est l’effet que produit cet album de V for Violence sobrement intitulé The Book of the V… Je ne vous recommande pas la lecture de ce « livre » qui équivaudrait à un Entrevue de salle d’attente (j’imagine qu’un proctologue a aussi le droit d’avoir de l’humour), de ce genre de magazines qui vous promet monts et merveille et au final, vous finissez par vous rabattre sur un Newlook qui, lui au moins, vous propose des photos sympa…

Le Big Mac qui vous donne envie de saliver sur la photo n’a pas du tout la même tête une fois la boite ouverte, on se le bouffe entre potes, ça remplit le ventre un temps et on a de nouveau un petit creux ensuite (n’essayez pas de réchauffer ledit hamburger au four micro-ondes ensuite, c’est pire…) Sauf qu’ici, on a la même impression : un Big Mac passé aux micro-ondes… Ca sent le réchauffé, sans réelle saveur, le truc mou qu’on va engloutir en 3 bouchées histoire de caler un vide, et oublier ensuite qu’on a mangé pour se tourner vers un plat qui rassasiera davantage et sera plus goûtu !

Alors, oui, indéniablement la production est propre et travaillée, le son est un tant soit peu fouillé (en même temps quand on se targue de s’inspirer de Marilyn Manson et Slipknot), les musiciens sont de bons instrumentistes/vocalistes, quelques guests de haut rang comme Olli Vänskä, violoniste de Turisas… mais c’est long et ennuyeux, sans grand-chose de neuf, répétitif… Oui, ça s’écoute… mais en fond sonore dans sa voiture en discutant avec sa jolie passagère gothique qui y trouvera probablement un quelconque intérêt parce que certaines sonorités lui rappelleront le temps où elle écoutait du Rob Zombie, pas plus.

Sur 11 titres, qui se laissent écouter (faut pas abuser non plus), les compositions sont d’un manque d’originalité flagrant et si on peut en tirer quelques éléments sympathiques sur chaque titre, rien de franchement folichon… Ca sent l’album calibré pour plaire à un certain type de public, qui se contenterait de ce « déjà entendu ».

Entendons-nous bien : autant je ne suis pas le premier des fans de Slipknot, autant le groupe de l’Iowa a apporté sa touche d’agressivité rentre dedans, sa niaque ; V for Violence porte mal son nom dans cet album (ou alors on n’a pas la même notion de « violence »). Autant je ne suis pas davantage un féru de Manson, autant j’ai beaucoup de respect et admire sa créativité dans l’ajout de sa touche électro et son expressivité vocale (par exemple, qu’on aime ou pas le film Resident Evil, la BO est assez monstrueuse dans la recherche sonore) ; là, les touches électro de ce Livre du V n’apportent rien qu’on aurait déjà entendu (et mieux exploité) chez d’autres du même genre. On pourrait aussi citer d’autres références plus ou moins proches de V for Violence, comme KoRn ou Linkin Park, qu’on ressent de ci de là, mais en moins intéressant en fait…

Un groupe surement très sympathique en concert pour headbanger, avec un show digne de ce nom, mais franchement, les riffs passe-partout proposés ne donnent pas envie de s’étendre au-delà de la 4ème piste… On tombe ensuite dans du poncif fade, à la limite du morceau pré-formaté en radio edit (« I need you »). Le seul moment un peu sympa que je retiens est l’intro du morceau « The Downfall pt. 2 » au piano et violoncelle, soit 30 secondes, et pas les plus violentes !

Un arrière gout de « tout ça pour ça »… Je ne vous expliquerai donc pas davantage mon allégorie au proctologue tant mon transit va mieux après vous avoir décrit mon ressenti pour cet album (mais je pense que le cri poussé à la fin de « Not a word » sera largement plus explicite que tous les discours de proctologie du monde).

Tracklist :
01. The hated Saint
02. The Downfall pt.1 : to feel alive
03. Never enough
04. Like it like that
05. I need you
06. A Place to fill
07. God on a trial
08. Sodomedia
09. Not a word
10. What the Fuck!
11. The Downfall pt.2 : Amourageddon

Site officiel http://vforviolence.com/
Facebookhttps://www.facebook.com/VforVIOLENCE/
Youtubehttps://www.youtube.com/c/vforviolenceofficial/
BandCamp https://vforviolence.bandcamp.com/

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green