Communication de nos partenaires

Usurper – Lords of the Permafrost

Le 22 mars 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Joe Apocalyptic Warlord - Batterie
  • Rick Scythe - Guitares, Chant
  • Dan Tyrantor - Chant
  • Scott Maelstrom - Basse

Style:

Black/Thrash Metal

Date de sortie:

22 Mars 2019

Label:

Soulseller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Quand, en 2015, les Chicagoans d’Usurper on annoncé leur reformation, il y a bien des fans de Metal extrême qui en avaient les fesses qui faisaient bravo ! Déjà parce que le groupe, entre 1993 et 2007, avaient su se faire une belle place au Panthéon des formations de Black/Thrash Metal grâce à des albums excellents comme Diabolosis… (1995), Necronemesis (2000) ou le dernier Cryptobeast (2005) avant leur split ; ensuite de par le fait de s’appeler Usurper et d’y aller d’une musique résolument old school à chercher dans les racines d’un genre que n’aurait pas renié Celtic Frost, dont un des titres phare porte ce nom sur l’album To Mega Therion (1985).

C’est donc en 2015 que le batteur Joe “Apocalyptic Warlord” Schaeffer et le guitariste-chanteur Rick “Scythe” Sprague, derniers membres originels, décident de remettre le couvert avec le chanteur Danny “Tyrantor” Lawson déjà présent sur Cryptobeast et un nouveau bassiste en la personne de Scott “Maelstrom” McDaniel.

Quatorze années après leur dernier méfait, Usurper est de retour avec huit nouveaux morceaux…
Et quels morceaux ! On a toujours droit à ce Black/Thrash Metal résolument passéiste, aux sonorités à chercher dans les racines les plus profondes du genre. En ça, Usurper a toujours su faire. Il est évident qu’à la simple mention d’un nouvel album du quatuor, on savait d’avance à quoi s’attendre. Mais Usurper semble avoir voulu puiser un peu plus ses influences dans le Heavy Metal traditionnel, pour le combiner avec quelques relents Death, tout en maintenant ses sonorités Black/Thrash Metal à la façon des Hellhammer/Celtic Frost pré-Into the Pandemonium, les expérimentations diverses en moins.

Autant le dire de suite, le chanteur nous gratifie de quelques « uh » dont Tom G. Warrior avait le secret, mais fondamentalement, le chant est devenu plus rocailleux et les riffs plus thrashy, que le groupe s’aventure dans les registres speed comme le mid tempo, toujours aussi oppressant !

On va éviter de chercher une quelconque innovation ou originalité dans la musique des Américains : ils privilégient l’efficacité et l’ensemble s’en ressent, en particulier lors de quelques bourrasques de riffs comme celles, entre autres, d’un « Warlock Moon » ou d’un « Gargoyle » qui risquent bien de dévertébrer plus d’un fanatique du headbanging grâce ou à cause d’accélérations diaboliques.

Et avec cet artwork réussi signé Juha Vuorma, qui nous aura déjà offert les pochettes de Innoscent (Dew-Scented), Infernal (Edge of Sanity), Time is the Fire (National Napalm Syndicate), Skeletal Season et Cryptobeast (Usurper) ou Omnio (In The Woods…) entre autres, on sent que Usurper s’est donné les moyens de nous faire un retour en force !

En tous cas, avec un tel album, le pari risque bien d’être réussi…

Tracklist :

1. Skull Splitter (4:07)
2. Beyond the Walls of Ice (4:01)
3. Lords of the Permafrost (4:51)
4. Cemetery Wolf (4:55)
5. Warlock Moon (3:15)
6. Gargoyle (5:10)
7. Black Tide rising (4:45)
8. Mutants of the Iron Age (5:22)

Playlist Bandcamp
Page Myspace
Page Facebook
Agenda ReverbNation

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green