Communication de nos partenaires

Unleashed – Odalheim

Le 19 avril 2012 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Johnny Hedlund – Basse, chant Anders Schultz – Batterie Tomas Olsson – Guitares Fredrik Folkare – Guitares

Style:

Death Metal

Date de sortie:

20 Avril 2012

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak): 8,5/10

 

Membre actif et cultissime de la scène « death made in Göteborg » suédoise depuis sa création en 1990, Unleashed nous sort l’air de rien son onzième album.
Deux années après un « As Yggdrasil trembles » pour le moins excellent, le quatuor revient à la charge avec toujours cette excellente habitude de nous donner régulièrement de véritables leçons de death metal, et ce n’est sûrement pas ce « Odalheim » qui va rompre un tant soit peu cette bonne vieille habitude, la stabilité du line up y étant sans doute pour quelque chose.
De toutes façons, le petit nouveau n’est autre que la suite logique du précédent, Unleashed continuant de raconter le devenir de l’arbre-monde Yggdrasil et des survivants du Ragnarök, dans la mythologie scandinave.

Toujours est-il que Unleashed, d’entrée, met les petits plats dans les grands : je te colle un « Fimbulwinter » mettant d’entrée tout le monde d’accord sur fond de rythmique hyper speed, avec son lot de riffs thrash qui cisailleront de suite toute oreille qui croisera ces ondes de choc sonores, son refrain bien vicieux, et ses influences plus black metal auxquelles le groupe ne nous avait pas habitués jusqu’alors.

Sur les onze titres, Unleashed laisse une fois de plus la part belle aux compositions d’une grande fluidité, à grands renforts de passages très speed, combinés avec d’autres beaucoup plus mélodiques, des soli toujours bien inspirés (« Fimbulwinter » et « The hour of defeat » en tête), le chant si particulier de Hedlund, et des références – tant musicales qu’historiques – empruntés au genre viking : par moment, l’ombre de Amon Amarth n’est pas loin, ni celui d’Entombed époque « Left hand path » sur certains petits passages.

Plus thrashy et plus viking qu’à l’accoutumée, Unleashed signe avec « Odalheim » un album bien plus complet et intéressant qu’a pu l’être « As Yggdrasil trembles » pourtant très bon : là où le précédent effort pouvait être un tantinet reprochable à cause d’une trop grande linéarité, celui-ci s’avère beaucoup plus varié, jouant également beaucoup sur les passages acoustiques en guise d’intro comme sur « Odalheim », « By Celtic and British shore », « Germania », « Vinland », « The hour of defeat » ou l’hispanisant « The soil of our father », contrastant avec les titres qui envoient d’emblée l’auditeur au tapis avec « Fimbulwinter », « Rise of the Maya warriors » ou « Gathering the battalions ».
Chaque titre contient également son accélération et son passage brutal à souhait, donnant beaucoup de variété aux 42 minutes que dure cet album.

Unleashed continue donc de mener son petit drakkar en nous sortant un album de death metal scandinave plus que correct, pas loin de rivaliser avec un « Midvinterblot » des plus réussis.

Vite, la suite !!!

Site officiel : http://www.unleashed.se/
Myspace : http://www.myspace.com/unleashed

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green