Communication de nos partenaires

U.D.O. – Steelfactory

Le 2 septembre 2018 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Udo Dirkschneider - Chant /
  • Fitty Wienhold - Basse /
  • Andrey Smirnov - Guitares /
  • Sven Dirkschneider - Batterie.
  • Producteur : Jacob Hansen

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

31 août 2018

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Les fans le poussent, ce “enfin” de soulagement : U.D.O. est de retour trois années après un Decadent qui n’aura pas recueilli tous les suffrages, qui restait malgré tout honnête mais pas de la qualité d’albums comme No Limits(1998), Holy (1999), Time Bomb (1991), Animal House(1987), Mean Machine (1989) ou Steelhammer (2013).

Avec ce Steelfactory, qui hume bon le Metal en fusion rien que par son intitulé, on sent que la bande au père Dirkschneider en revient non seulement à ses premières amours avec ce Heavy Metal carré et racé typiquement teuton mais semble se faire plaisir en enregistrant un nouvel album plus Accept qu’Accept lui même !

Ah ça, il fallait s’y attendre : passer deux années de tournée à ne chanter que des titres d’Accept de la grande époque, on pouvait aisément imaginer que le hurleur y puiserait pas mal d’influences dans sa façon de composer ce Steelfactory. Même si U.D.O. ne s’est jamais trop éloigné du groupe qui l’a fait connaitre en tant que vocaliste hors pair et qui aura ravi des millions de fans l’espace de dix albums pour la plupart cultes, ce nouvel et seizième album est sans doute celui qui s’en rapproche le plus depuis Animal House.

Et bim, voilà qu’on se prend treize titres taillés à la hache, digne des meilleurs riffs mitraillés par nos teutons flingueurs préférés et le résultat est pour le moins conforme à tout ce qu’on pouvait espérer, la surprise venant du fait qu’U.D.O. nous sort quasiment son meilleur album depuis… bien longtemps, sans manquer de respect à tous les autres.

Oui, Steelfactory est une belle claque pour tout adorateur de la carrière d’Udo Dirkschneider qui se verra rassuré quant à la capacité du gaillard, soixante-six printemps au compteur, à toujours nous balancer des titres efficaces avec son chant si caractéristique. Pour ceux qui l’ont encore vu lors de sa dernière tournée, ils ont pu constater que, même sur scène, il continue d’affoler tout un public quant au fait qu’il sait encore nous faire secouer la crinière sous ses hurlements suraigus. Bref, c’est à se demander si, effectivement, plus de trente ans se sont écoulés entre Metal Heart et Steelfactory : ainsi peut-on parler d’un “Make the Move” comparable à “Living for tonite”, se rendre compte que “Rising high” a la folie d’un “Wrong is right” ou que le début de “A Bite of Evil” se rapproche de celui d’un certain “Dogs on Leads”.

Et surtout, même après plus de quarante ans de carrière, il est capable de nous surprendre en nous offrant une album d’une force intrinsèque remarquable, et surtout varié. On se retrouve à headbanguer furieusement sur des titres rapides (“Tongue Reaper”, “Rising high”, “Eraser”), taper du pied sur des morceaux heavy au possible (“Make the Move”, “Raise the Game”, “Blood on Fire”, “Hungry and angry”, “One Heart one Soul”, “Rose in the Desert”) ou chanter en chœur des refrains imparables sur des titres au tempo lent mais incroyablement pesants (“Keeper of my Soul”, “In the Heat of the Night”, “A Bite of Evil”).

S’il est une petite incompréhension dans cet album, c’est pourquoi avoir placé en dernière plage la ballade“The Way”, aussi belle soit elle, sur laquelle Udo nous rappelle qu’il est aussi capable de nous faire ressentir les émotions qu’il veut. Terminer sur un morceau rapide eût été préférable, mais c’est vraiment histoire de chipoter.

Toujours est-il que ce Steelfactory ravira les fans de cette légende de chanteur, et il risque bien de se faire, avec le recul, une belle place dans le top 3 des meilleurs albums du groupe.

Deutsche Qualität, qu’on vous dit !!!

Tracklist :

1. Tongue Reaper (4’26)
2. Make the Move (4’04)
3. Keeper of My Soul (4’02)
4. In the Heat of the Night (4’52)
5. Raise the Game (4’12)
6. Blood on Fire (4’42)
7. Rising high (4’10)
8. Hungry and Angry (4’37)
9. One Heart one Soul (4’57)
10. A Bite of Evil (5’11)
11. Eraser (4’00)
12. Rose in the Desert (4’12)
13. The Way (4’47)

Site officiel
Myspace
Facebook
ReverbNation
Twitter
Chaine youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green