Communication de nos partenaires

U.D.O – Rev Raptor

Le 5 mai 2011 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Fitty Wienhold : Basse
    • Francesco Jovino : Batterie
      • Igor Gianola : Guitare
        • Stefan Kaufmann : Guitare
          • Udo Dirkschneider : Chant

          Style:

          Heavy metal accept(able)

          Date de sortie:

          20 Mai 2011

          Label:

          AFM Records

          Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 8,5/10

          Il y a toujours des jours…

          Où on se demande si notre travail garde son intérêt. Une chronique sert normalement à faire découvrir un groupe par la sortie du premier album ou de son EP, ou alors un album précis, un vieux skeud qui retourne dans les platines ou même une sortie récente. Le but reste donc de faire une découverte, d’en apprendre encore sur une passion …. Comment parler du nouvel Album du chanteur culte d’U.D.O, en gardant l’utilité de la chronique?

          Comment faire apprendre de nouvelles choses sur Udo Dirkschneider. Vous dire qu’il est né en 1952, qu’il est réputé pour son chant reconnaissable entre mille autres, le timbre de voix aigu et éraillé donnant aux chansons cette touche assez teigneuse et incisive. Rajouter alors que la carrière musicale d’Udo démarre par la fondation du groupe Accept et que lors de sa séparation il fonde en 1987 son propre combo U.D.O. Remettre ensuite une couche sur ses diverses participations et apparitions avec d’autres groupes, comme avec Raven en 84 pour reprendre « Born to be Wild », avec Doro pour « Breacking The Law » et « Dancing With An Angel », mais aussi avec les monstres de Lordi pour « They Only Come Out At Night »…. Pour les autres activité du chanteur on pourrait ajouter son goût pour la littérature avec l’illustration par Azrael et Song of Necro d’un roman de Wolfgang Hohlbein. Dire que tout cela n’a strictement aucun intérêt… Tout le monde sait que si on considère le Metal comme une confrérie, Udo serait très proche du chef de secte.

          Parler alors en détails des treize pistes de « Rev Raptor » ne serait qu’enfoncer le clou sur une perte de temps. Chacun connaît tout par cœur, ce style joué depuis de longues années. Alors il vaut mieux ne pas dire que comme de coutume, Udo mélange les morceaux rapides et puissants comme « True Born Winners » , »Dr. Death » ou encore « rev Raptor » où son chant ressemble aux cris rageurs et ravageurs du dinosaure assoiffé de chair fraîche. Mais aussi, le « Renegade » au titre très cliché et utilisé, mais qui reste encore une fois un excellent moment avec ses riffs de guitares taillant dans le vif. Et d’autres titres plus mélodiques sur lesquels la cadence est ralentie « I Give as Good as I Get » ou « Days of Hope and Glory » pas forcément joué en temps que ballade, mais la voix d’Udo transporte tellement d’émotions que les titres en deviendraient émouvants.

          Ce serait sûrement très prétentieux, de porter un regard critique sur la musique d’un personnage qui a presque créé le Heavy Metal, et même inutile de reprendre en détails chaque titre. Non la musique d’Udo de change pas, de toutes façons on ne le veut pas. Des titres toujours taillés de la même façon et ce depuis le début d’Accept, toujours aussi puissants, jamais lassants.
          Le plus gros soucis resterait le choix de la pochette, mais malgré cet infime détail on se doute bien que Rev Raptor n’est encore qu’un simple album de Heavy Metal de la meilleur qualité existant aujourd’hui . Aucune variante, aucun rajout, aucun arrangement. Que du Bonheur.

          Et il y a toujours des jours où l’on est heureux avec la musique.

           

          Myspace:http://www.myspace.com/udoonline

          Site:http://www.udo-online.de/

          Retour en début de page

          Laissez un commentaire

          M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

          Markup Controls
          Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green