Communication de nos partenaires

Thy Catafalque – Rengeteg

Le 21 février 2012 posté par Son

Line-up sur cet Album


Tamás Kátai

Style:

Avant-garde metal

Date de sortie:

11 novembre 2011

Label:

Season of Mist

Note de la Soilchroniqueuse (Gwenn) : 7/10

Un nouveau One Man Band que je vous propose aujourd’hui. Décidément ils sont légion en ces temps de crise. Suppressions d’emplois, salaires revus à la baisse, plans de rigueur, à croire que le metal en devient touché. Trève de plaisanterie, le hongrois Tamás Kátai n’en est pas à son premier tir, Rengeteg étant le cinquième album d’un groupe né en 1998. Pour quelqu’un qui assure la totalité des instrumentaux je peux dire d’ores et déjà que le résultat est impressionnant. Pas du tout mon style, mais impressionnant de qualités techniques. En effet, je suis bien plus friande de choses effectuées en groupe, marquant l’aspect plus naturel, plus brut de la musique. Ici on sent le logiciel qui tourne, quand même.

Très jolie pochette, symétrique, colorée d’un gris/sépia assez fin, cinq tours pointues dont celle du milieu qui prédomine, et la dualité lune/soleil ou croissant de lune/pleine lune… le tout rend bien et est en accord avec le contenu musical de l’album.

Nous allons faire un petit tour du propriétaire par un simple regard sur chacune des pistes.

“Fekete mezők”, technique et ma foi, assez classique au niveau du rendu, ce morceau donne le ton avec une intro des plus qualitatives. « Kel keleti szél” et « Trilobita » sont des passages que j’apprécie pour le chant, entre celtique et oriental, c’est assez intéressant bien que les instrumentaux soient trop classiques pour moi, mais pas moins bourrés d’enjolivures sympas et accessibles. « Kő koppan », qui débute avec des sonorités cristallines, est assez fascinant par son aspect original et contrasté par rapport au reste. Il s’écoute comme une prière ou presque une musique de film. Un charme certain et une douceur poétique interprétée avec tact.

« Vashegyek” explore un peu plus le terrain de la douceur par un travail sonore axé sur des gammes orientales marquées par une ambiance mystérieuse ainsi qu’un chant féminin. Pourquoi pas, le résultat est qualitatif et son crescendo est des plus appréciable, très bien monté par le renforcement des saturations. Ce morceau représente tout un voyage et s’imbriquent à l’intérieur plusieurs mondes et structures musicales. Particulier, mais très intelligent surtout dans sa dernière partie où l’on est face à des passages inattendus, plus véloces, pris de folie et toujours justes. « Holdkomp” s’oriente dans l’expérience sonore, une tentative de plonger l’auditeur dans une surprise magmatique et noire qui se musicalise au fil du titre. Et ça marche ! « Kék ingem lobogó” est un peu un refrain à lui tout seul, énergétique et entraînant, tandis que « Az eső, az eső, az eső » réemprunte les chemins d’un océan infini et plein d’incertitudes… et un chant plus clair.
« Tar gallyak végül” se fera plus metallique et guerrier, mêlant rapidité, force, douceur et montées lentes. Le dernier titre, « Minden test fű”, conclura l’album de rythmiques si agressives qu’on y trouverait presque du black metal (notez la soudaine apparition d’une voix hurlée !). Ralentissement et fin de l’opus.

Un album à découvrir, qui certes ne conviendra pas aux amateurs de black metal extrême mais pas moins fascinant par ses qualités techniques mais surtout uniques.

 

http://www.myspace.com/thycatafalque

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green