The Rods – Brotherhood of Metal

Le 11 août 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • David “Rock” Feinstein - Guitares, Chant
  • Carl Canedy - Batterie, Choeurs
  • Gary Bordonaro - Basse, Choeurs.

Style:

Hard rock / Heavy Metal

Date de sortie:

7 juin 2019

Label:

Steamhammer / SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

« I live for rock and roll
It’s in my blood, it’s in my soul
Got a fever I can’t control
I live for rock and roll »
(The Rods, “Live”, 1983)

Combien de fois, dès 1983, ai-je pu écouter ce qui devrait être un hymne pour tout hard rocker qui se respecte ! Autant dire que l’histoire d’amour avec The Rods ne date pas d’hier ! Putain, 36 ans pour un groupe que, à l’époque, j’avais découvert grâce à une radio locale qui avait pris ce titre comme générique de début ! Dès lors, à même pas 13 ans, avec l’aide de copains de collège, à une époque où le simple fait de rencontrer un hardos était l’assurance d’avoir un pote pour la vie en comparaison de maintenant où seul le fait de savoir qui a le t-shirt le plus brutal prédomine (je ne citerai pas de nom, mais cette mentalité pré pubère se voit à chaque concert, même par des quadras censés avoir un minimum de jugeote), je me retrouvais à me régaler sur “Rock hard” (1980), “The Rods” (1981), “Wild dogs” (1982) “In the raw” (1983) et “Live » (1983), avant que le groupe ne remette le couvert avec les excellents “Let them eat metal” (1984) et “Heavier than you” (1986). C’est en 1987 que le groupe splittera… jusqu’en 2011.

Entre temps, les membres ne sont pas restés inactifs : Carl Canedy ira de ses activités de producteur en parallèle de ses innombrables groupes (aujourd’hui avec un CV conséquent : Killen, Feinstein, Bordonaro & Caudle, ex-Dave Feinstein, ex-Lone Rager, ex-Thrasher, Canedy, The Jeffrey James Band, ex-Jack Starr, ex-Manowar, ex-Rhett Forrester), Garry Bordonaro reste actif (ex-Canedy, Feinstein, Bordonaro & Caudle, ex-Lone Rager, ex-Thrasher, ex-David Rock Feinstein, ex-Jack Starr, ex-Rhett Forrester) à l’instar de David “Rock” Feinstein (David Rock Feinstein, Feinstein, ex-Canedy, Feinstein, Bordonaro & Caudle, ex-Dave Feinstein, ex-Lone Rager, ex-A’La Rock, ex-Elf, ex-The Cindells).

Et donc en 2011, The Rods revient aux affaires, sortant les albums “Vengeance” (2011), puis un “Hollywood” (2015) reprenant des titres composés en 1987 avant ce “Brotherhood of metal”.

Le titre de l’album « Brotherhood Of Metal » reflète l’attitude des musiciens envers la vie, et c’est d’ailleurs la philosophie générale de ce groupe. Carl Canedy ne s’en cache pas : « Si vous aimez la première chanson, il y a de fortes chances que vous aimiez tout l’album. C’est du Balls-to-the-wall heavy metal, chanson après chanson. Pas de ballades et rien que ta mère va fredonner ». Il ne ment pas ! Onze titres intemporels, qui raviront les anciens fans et pourraient en convaincre bien des nouveaux : plus de quarante ans à jouer, le gars qui veut leur donner une leçon de hard rock et de heavy metal n’est pas encore né. Mieux encore : le dernier à avoir essayé de leur donner une leçon n’est pas jeune !

Pendant 52 minutes, The Rods prouve… qu’il n’a rien à prouver : un album racé, sauvage, carré, impitoyable, d’une beauté à l’image de sa pochette, illustrée par l’excellent artiste Belge Eric Philippe (Accu§er, Artillery, Iron Fire, Killer – « Shock waves » et « Monsters of rock » -, Sonata Arctica, Virgin Steele ou Warhead – les inoubliables « Speedway » et « The day after »), sachant tour à tour se montrer touchant (l’intro de « Brotherhood of metal »), épique (« Brotherhood of metal » encore, « Tonight we ride », « Evil in me », « Hell on Earth »), énervé (« 1982 ») ou sauvagement hard rock (« The devil made me do it », « Everybody’s rockin’ », « Louder than loud », « Tyrant king », « Party all night »).

Et voilà comment The Rods,se rappelle à mes bons souvenirs de vieil hard rocker nostalgique par cet album impeccable.

Tracklist :

1. Brotherhood of Metal (7:28)
2. Everybody’s Rockin’ (3:57)
3. Smoke on the Horizon (4:47)
4. Louder than Loud (4:15)
5. Tyrant King (4:38)
6. Party All Night (2:49)
7. Tonight We Ride (4:40)
8. 1982 (5:16)
9. Hell on Earth (4:20)
10. The Devil Made Me Do It (3:54)
11. Evil in Me (6:26)
12. Crank it up (35 years) (Vinyl bonus track) (3:35)

Site officiel : http://www.therods.com
Facebook : http://www.facebook.com/RodsFanPage
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/therods
Myspace : http://myspace.com/therodsofficialsite
Youtube : http://www.youtube.com/carlcanedy

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green