Communication de nos partenaires

The Moth Gatherer – The Earth is the Sky

Le 31 octobre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Alex Stjernfeldt - Chant, tous instruments / Victor Wegeborn - Chant, tous instruments

Style:

Post Hardcore / Stoner

Date de sortie:

27 novembre 2015

Label:

Agonia Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

La vache, alors ça, c’est vraiment bon !

Ça fait quand même un bail maintenant que je me colle un peu de tout entre les oreilles pour faire un maximum de chroniques, au point que, des fois, je me forcerais presque à les faire, sachant pertinemment que de toutes façons, je ne peux pas m’empêcher de partager mes coups de cœur par mes écrits, mais là…

Déjà fan de groupes comme Zatokrev ou Solstafir, je me retrouve à découvrir un groupe qui me colle une des plus grosses claques de l’année.
Duo suédois se partageant tous les instruments et le chant, The Moth Gatherer, formé en 2009, sort en novembre 2015 son deuxième album après un « A bright celestial light » (2013) qu’il me tarde déjà d’avoir en ma possession.
Deux années plus tard, c’est donc ce « The Earth is the sky » qui nous arrive dans les oreilles et il faut reconnaître que les six titres pour 50 minutes de musique proposées sont autant de plaisirs auditifs à la limite de l’orgasmique !

Véritable invitation à un voyage onirique, « The Earth is the sky » s’écoute tranquillement dans le noir, afin de se laisser pénétrer par toutes sortes de sensations allant d’un extrême à l’autre.
A l’heure où j’écris ces lignes, je dois être à ma vingt-cinquième voire trentième écoute et le plaisir est toujours aussi intense !
D’une maturité impressionnante, l’album se veut multidimensionnel et extrêmement profond : savant mix de riffs progressifs, de passages planants, de plages musicales hypnotiques, le tout dans une lourdeur écrasante grâce à un tempo vicieusement lent mais magnifié par des guitares aériennes.
La combinaison de toutes ces petites composantes (expérimentales peut-être) donne un album d’une force incroyable, de par une puissance intrinsèque hallucinante.
The Moth Gatherer semble avoir trouvé LA formule pour balancer l’un des plus vibrants albums de post hardcore que tous les fans de groupes comme Neurosis, Mastodon, Cult of Luna, Kongh, Zatokrev ou même Solstafir vont se mettre à adorer !
Et le groupe a pris le temps de peaufiner sa musique et ses ambiances : deux années durant, « The Earth is the sky » s’est vu enregistré dans pas moins de trois studios différents, mixé et masterisé par Karl Daniel Lidén (Dozer, The Old Wind, Switchblade, Terra Tenebrosa) et le rendu est phénoménal.

Quelques invités prestigieux sont d’ailleurs venus, par leur apport, mettre encore plus de profondeur à l’ensemble : ainsi David Johansson (Kongh), Wacian (Code), The Cuckoo (Terra Tenebrosa) ou Thomas Jäger (Monolord) apportent leur petite pierre à un édifice déjà indestructible.
Un mot également sur l’artwork crée par SCG, tandis qu’EJG, lui, a fait une œuvre pour chacun des six titres de l’album.

« The Earth is the sky » est une œuvre phénoménale, bourrée d’énergie positive, aux recherches de sons et d’ambiances réussies : difficile de sortir un titre par rapport à un autre de ce pavé monstrueux de sonorités profondes, The Moth Gatherer nous a sorti une pure réussite pleine d’émotions et rien que pour ça, je les en remercie !

Indispensable !

Tracklist :

1. Pale Explosions (8:58)
2. Attacus Atlas (9:33)
3. Probing the Descent of Man (5:20)
4. Dyatlov Pass (7:44)
5. The Black Antlers (7:13)
6. In Awe Before the Rapture (11:24)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green