Communication de nos partenaires

Terhen – Eyes Unfolded

Le 1 janvier 2010 posté par Wën

Line-up sur cet Album


Jyri Pylvänäinen : chant
Elisa Pellinen : chant
Markus Mieskolainen : guitare
Jarmo Leikas : basse
Marianne Mieskolainen : clavier et violon
Joni Romo : batterie

Style:

Doom-metal

Date de sortie:

07/2007

Label:

Firebox Records
Terhen - Eyes Unfolded

Note du Soilchroniqueur (Wën) : 7/10

« Réjouissons-nous donc de ce disque qui ne s’y prête pas. »

Une première écoute minutieuse aura suffi pour que cette phrase de conclusion vienne s’imposer d’elle-même.

Avec cette première réalisation (seule une démo trois-titres étoffe leur discographie) dépassant allègrement la cinquantaine de minutes pour seulement cinq morceaux, Terhen se classe définitivement parmi les nouvelles sensations doom-metal. Doom, parce que ce « Eyes Unfolded » l’est indubitablement. Sensation, parce que sans révolutionner le genre, cet enregistrement renferme tout de même quelques bonnes idées.

Sans tomber dans le funeral (les compos n’étant définitivement pas assez sombres pour cela), la musique du sextet n’en est pas pour autant réjouissante, loin de là. A l’image d’un morceau tel que ‘Influences’, pavé de plus de treize minutes, servi en guise d’introduction, Terhen fait preuve ici d’une assurance inébranlable et de capacités certaines malgré son jeune age. Guitares saturées, lentes et lancinantes, répondent à des lignes vocales essentiellement masculines et dépressives à souhait, le tout appuyé par une batterie plombée, martelant la mesure comme autant de masses éternelles.

De temps à autres, les claviers prennent le pas sur les autres instruments, pour quelques parties plus aérées, plus planantes. Mais ne nous y trompons pas, Terhen se contente seulement de berner l’auditeur, d’endormir sa méfiance afin de le ré-emporter, plus profond encore. Quelques vocalises féminines font leurs apparitions sur deux titres (‘Last moments’, ‘Wandering’) empêchant ainsi tout sentiment de linéarité. Ca et là, on peut retrouver quelques accords plaqués que n’aurait pas reniés un Draconian, sans toutefois en égaler le côté mélodique. Bien fait, mais somme toute assez classique.

Là où les finlandais peuvent surprendre, c’est par l’adjonction au sein même des morceaux, de longues plages atmosphériques voire ambiantes, où l’on ne retrouve bien souvent que basse et batterie, secondées par des boucles et des samples électroniques, les guitares se contentant de donner la mesure. Un bon point pour la formation, lui permettant de se distinguer de nombre de ses congénères.

Sans conteste, l’un des aspects à prendre en compte, à exploiter et à approfondir pour d’éventuelles futures réalisations, afin de se forger un style propre et de se faire ainsi remarquer sur une scène qui commence à surcharger. En conclusion, il est certain que ce « Eyes Unfolded » ne révolutionnera pas le genre, mais avec ce premier essai concluant, Terhen apporte néanmoins une belle pierre à l’édifice doom-metal.

Alors, en attendant la suite, réjouissons-nous donc de ce disque qui ne s’y prête pas.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green