Communication de nos partenaires

Sunstorm – Edge of Tomorrow

Le 7 juin 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Joe Lynn Turner : Chant
  • Simone Mularoni : Guitare
  • Alessandro Del Vecchio : Guitare
  • Nik Mazzuccioni : Basse
  • Francesco Jovino : Batterie

Style:

AOR

Date de sortie:

13 mai 2016

Label:

Frontiers Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7/10

L’AOR me fera toujours sourire… Un sourire à la fois émerveillé et agacé… Mon émerveillement vient du fait que je me dise « qu’il est loin l’esprit originel du Metal, dans les thématiques les plus occultes et macabres de Black Sab’ ». On est des « méchants », merde ! On prend des poses où on tire la gueule sur les photos, on croise les bras devant un mur de béton ou dans une forêt avec une pluie de chatons morts décapités… On ne chevauche pas des licornes ou des Bisounours – enfin sauf dans le Grind mais là, on va se censurer tout de suite pour éviter de tomber dans le salace – qui traversent une verte prairie sur un arc-en-ciel ! Et pourtant, dans tout ce flot de noirceur qui devrait être le « TRVE spirit » du Metal, vit, survit et revit ce courant rose-bonbon, au point qu’un label italien, Frontiers pour ne pas le nommer, lui dédie tous ses crédits pour produire dans ce style, et généralement son catalogue regorge d’anciennes gloires qui ne veulent pas disparaitre. J’imagine que cette résurgence du phœnix « happy power » est due à une cause sociétale, comme celle de la pléthore, jusqu’à la nausée, de super-héros : the world needs a hero ! Et surtout un opium pour le peuple, un panem et circenses, bref un exutoire, une raison de se marrer, s’amuser dans un contexte des plus merdiques en secouant des cheveux devant une scène, ou sur une scène, ou dans sa salle de bains pour les sécher tout bêtement… Et c’est là qu’entre en jeu mon agacement parce que tout TRVE noir soit-on, on se laisse facilement alpaguer l’oreille, donc les quelques neurones qui interagissent avec, mais qui se mettront en standby un moment, enclenchant ceux de la nuque qui va se mettre machinalement à remuer, des pieds qui vont se mettre automatiquement à taper, et des cordes vocales qui vont se mettre inéluctablement à vibrer pour fredonner mélodies et refrain, même les plus cul-cul, clichées ou poncifs soit-elles, et des mains qui vont se mettre imparablement en branle pour… bah, devinez quoi, sur un manche virtuel d’air guitar pendant les soli. Edge of Tomorrow de Sunstorm n’échappe pas à cette règle.

Alors, on ne va pas se mentir : rien d’original ! Tous les riffs, structures et formules doivent ou devraient déjà être tombés dans le domaine public tellement c’est éculé. Évidemment, c’est bien produit, et évidemment ça tape toujours juste. Joe Lynn Turner et sa voix mélodieuse et puissante assurent toujours ; il s’est entouré de toute une clique d’habitants de la Botte – peut-être qu’on la lui a proposée également pour fonder ce projet – qui connaissent leurs classiques et savent écrire et jouer dans ce style, avec brio. (« Brio » n’étant pas un autre membre italien de la « bande à Jojo »). En écoutant certains morceaux, comme celui d’ouverture « Don’t walk away from a Goodbye », les sons de claviers me font dire qu’en France, on a loupé le coche alors qu’on aurait pu avoir des dieux dans ce genre musical : les bordelais de Gold. Le son des claviers est tellement vintage (entendre par là « 80’s-like ») qu’on imaginerait presque ce que pourrait ou aurait pu donner un « Capitaine abandonné » ou un « Un peu plus près des étoiles » avec 20 bpms de plus et une gratte plus nerveuse…

Honnêtement, je me suis mis cet album entre les oreilles à cause de l’artwork : un truc bien sympa mais contenant plutôt les codes duPower Metal… et je me suis fait eu ! Loin de parler de dragons et de chevaliers qui buttent les princesses – ou la même chose dans le désordre, je sais plus trop – ici ça pourrait parler des culottes de ma grand-mère ou de la sexualité des ornithorynques que ça reviendrait au même – mais pas si on évoque les culottes pour ornithorynques ou… Bref… Le mot d’ordre de Sunstorm, de toutes façons, est la mélodie et ses variantes : le mélodique, le melodic et le mélodieux. Le seul morceau qui sort un peu de cet esprit d’ondulation capillaire permanentée en slow motion est « You hold me down », plus proche d’un power metal pour cause de high speed tempo, mais rassurez-vous, on retombe illico dans des stéréotypes avec la mielleuse ballade « Angel Eyes » dans laquelle vous retrouverez tous ce qui fait une chanson de lover, que ce soit le timbre de la basse fretless, la montée harmonique chromatique de fin d’intro et les accords de piano mi-plaqués, mi-arpégés. (Je vous avais prévenus ci-dessus : rien d’original !)

L’AOR, c’est pire que le numéro d’une ex qui serait resté en mémoire dans son bigophone : c’était cool, ça fait parti du passé, c’est théoriquement fini, mais si ça vous rappelle, vous risquez de retomber dedans et apprécier, même si vous savez que ça ne durera qu’un temps. Voila en gros mon résumé concernant cet album, la métaphore parle d’elle-même. Mais contrairement au film avec Tom Cruise et Charlize Theron qui porte le même nom que celui-ci – z’avez vu, c’te subtile astuce pour éviter de replacer un « éponyme » redondant ?! Comment ça « tu viens juste de le réécrire » ? Même pô vrai, d’abeur ! – ce Edge of Tomorrow là, on n’aura pas besoin, ni forcément envie de le revivre (ou réécouter) en boucle ; à l’instar des histoires d’amour, vantées ou non dans ce style musical, on sait comment ça commence, on sait comment ça se termine, et même si on y revient, on n’a plus trop envie de lui en… de LE remettre un coup…

Mais ça marche… donc bon…

A écouter en ressortant son fer à friser et sa laque.

Tracklist:
1. Don’t walk away from a Goodbye (5:20)
2. Edge of Tomorrow (6:21)
3. Nothing left to say (5:06)
4. Heart of the Storm (4:55)
5. The Sound of Goodbye (5:38)
6. The Darkness of this Dawn (4:35)
7. You hold me down (4:31)
8. Angel Eyes (5:09)
9. Everything you’ve got (4:17)
10. Tangled in blue (3:41)
11. Burning Fire (4:20)

Facebook (ou presque): https://www.facebook.com/joelynnturnerofficial
Site (plus ou moins) officiel: http://www.joelynnturner.com
Youtube (du moins, y a quelques vidéos): https://www.youtube.com/user/FrontiersRecords
Itunes (officiel, là, par contre): https://itunes.apple.com/fr/album/edge- … mpt=uo%3D4

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green