Communication de nos partenaires

Submission – Code Of Conspiracy

Le 14 avril 2010 posté par METALPSYCHOKILLER

Line-up sur cet Album


Lasse Sivertsen - vocals Christoffer Kjeller Petersen - guitar Kasper Vincens Kirkegaard - guitar Boris Tandrup - bass Morten Løwe Sørensen - drums

Style:

Death/Thrash Melodic

Date de sortie:

09 Avril 2009

Label:

Blistering Records

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) :
07/10

Submission est un combo danois formé en 2003, composé de cinq membres, et faisant son petit bonhomme de chemin le laissant résolument Underground en nos vertes contrées hexagonales. Une démo 5 titres intitulée au nom du groupe en 2004, auto produite et profitant du talent de Jacob Hansen (Invocator, Anubis Gate) ; une seconde enregistrée au Hansen Studios (Invocator, Hatesphere, Volbeat…) et mixée au Antfarm par sa Majesté lui-même Tue Madsen (The Haunted, Dagoba, Aborted, et tant d’autres !!!) ; ces deux « jets » suffisant à entrainer une signature chez Listenable Records. Et donc la sortie d’un premier opus. « Failure to Perfection » qui parait en 2006 après que le line up eut enregistré l’arrivée du bassiste Boris Tandrup (Autumn Leaves, Scavenger) et qui reçoit un accueil plus que sympathique dans une planète Metal pourtant on ne peut plus encombrée.

Cette première offrande des jeunots d’Esbjerg, sans donner dans le coup de maitre et donc à juste titre frappée de «l’échec à la perfection », propose une musicalité dodelinant entre un Brutal Death typique à la Dethklok – à l’image du “Warhunger” initial- et une approche certaine vers des « Battlefields » plus mélodiques à la Soilwork par exemple. Recherche d’identité ou d’unicité, peu importe, le potentiel est présent mais reste à choisir une voie pour canaliser le matériau proposé sans désarçonner un public adepte de catégorisations. La question sera éludée durant un temps puisqu’un problème de taille se présentera alors à la « Soumission » le chanteur Steven Qvist, laissant la place nette. Qu’à cela ne tienne, et nos irréductibles danois font coups doubles avec l’arrivée du hurleur Lasse Sivertsen et une signature chez Blistering Records.

Déboule donc logiquement ce second « Code Of Conspiracy » faisant germer immédiatement deux questions à notre esprit. Submission peut il passer le « Cap » et s’affranchir d’influences trop évidentes et écrasantes d’une part ? Et de l’autre, proposer une musicalité personnelle lui accolant une réelle identité ? Le constat final s’avérera mitigé quand bien même la tracklist assénée sera plutôt convaincante et sans manquements. L’alternance chant hurlé Thrashy sur les couplets/chant clair sur les refrains sera sans concessions et viscéralement accrocheuse ; les soli de guitares joliment ficelés et bien en place quoique souffrant d’absence de coups de génie, l’assise rythmique blindée et contemporaine. Le tout concocté au service d’une mélodicité qui se dévoilera progressivement selon les tracks délivrées. Le « 111008666700” instrumental inaugural et sa croissance progressive emphatique sera ainsi par exemple une véritable boucherie, un hymne au headbanging calant sur orbite un « Rebel Of Society » dévastateur et un « A terror Within » dans la même veine. Le bémol viendra de ce que passé ce trident d’entame hautement appréciable, on naviguera en eaux plus troubles. Une impression de linéarité naîtra en nos esprits et seul l’aérien acoustique de mi galette « An Illusion Of The Perfect Forever » reviendra piquer notre curiosité et notre attention. La seconde partie de ce « Code Of Conspiracy » se contentera de relancer les gros riffs gras et épais et délivrer la même alchimie précédemment usitée ; avec cependant comme « Highlight » le titre éponyme à l’album émergeant des flots par sa grandiloquence et ses lignes de Lead déferlantes.

Onze titres sans imperfections, puissamment envoyés et qui affichent un savant dosage entre Death et Thrash sur un fil rouge empreint de Mélodic, savamment négocié certes. Une recette qui contentera donc les adeptes des styles du genre, mais souffrant à contrario d’un rendu trop homogène pour séduire un auditoire moins « ciblé » sur la longueur (langueur ?). Suédois amateurs patentés des « Meshuggah », « In Flames » et autres « Soilwork », foncez, vous apprécierez sans modérations. Pour les autres craignant les cordons ombilicaux trop voyants et non sectionnés, le sentiment sera plus modéré. Un bon album mais manquant de personnalité et de faits saillants et marquants, tout simplement… L’unicité reste à trouver et la quête du Graal continue.

Site Internet :
Myspace : http://www.myspace.com/submissionragecage

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green