Communication de nos partenaires

Stahlmann – Stahlmann

Le 20 novembre 2010 posté par LittleGirlWithAGun

Line-up sur cet Album


Mart : Voix, programmations
Alex : Guitare programmations
Tobi: Guitare programmations
Fire-Abend : Bass
O-Lee : Batterie

Style:

Métal Industriel

Date de sortie:

17 Septembre 2010

Label:

AFM Records

Note du Soilchoniqueur (LittleGirlWithAGun) : 06/10

CHRO EXPRESS
Plus vite tu lis, plus ou moins vite tu ecouteras…

Rammstein, tout le monde connaît. Ce succès commercial et musical a fini par pousser pas mal de personnes à s’intéresser à la langue allemande. Mais malheureusement d’autres concepts passent encore difficilement la barrière de l’Allemagne. Me voilà devant vous avec l’un d’entre eux; illustrant le métal industriel allemand : le groupe Stahlmann, en traduction littérale « L’homme d’acier ». Fondé en 2008, ce groupe au look déjanté sortit son premier EP « Herzschlag » en 2009 qui fut dans le Top20 des Charts Alternative Allemands pendant 4 semaines.

L’album éponyme que nous allons voir est sorti le 17 septembre dernier sous le label indépendant AFM Record. Même si le nom du groupe commence à circuler sur les forums « rammsteiniens » et dans les webzines français, Soilchronicles n’a pas pu y échapper !

Le groupe ne nie pas ses influences qui ne sont pas seulement « rammsteiniennes » même certains titres de l’album comme « Stahlmann », ou encore « Hass Mich, Lieb Mich » ressemblent globalement aux titres du grand groupe industriel. Le groupe est également influencé par Eisbrecher dont l’album « EisZeit » qui, sorti en avril sous AFM Record également, est une réussite. Les deux combos ont d’ailleurs partagé des scènes ensemble. J’ai également pu noter quelques ressemblances avec un autre combo : Oomph !!!, qui a fêté ses 20 ans (et oui) l’an dernier. Vous aurez compris que Stahlmann pratique, voir maîtrise, le métal industriel. Mais tire-il de ses influences sa propre touche ?

Le premier titre de l’album le confirme avec un « Wilkommen » (bienvenue), rythmé et engageant. Les autres titres s’enchaînent mais une certaine monotonie s’installe, il y a moment des accélérations dans les rythmes mais le plus souvent, c’est assez répétitif et cela s’essouffle. L’album est également assez court, d’une trentaine de minutes. On reprochera également que les connaisseurs de Rammstein ne voient en ce groupe qu’une pale copie de leur star. Cela manque d’innovation. Mais il ne faut pas isoler que le groupe a sa « touche » sur certains titres comme « Kokain » ou « Teufel ».

Le musicien trouvera son compte sur certains titres s’il est passionné de métal industriel. Je lui conseille de regarder les clips du groupe qui montrent vraiment cet aspect déjanté que l’on attend dans ce style. On peut par exemple se rappeler que les membres de Oomph’ oscillent entre costume de prêtre et costume de patients de clinique psychiatrique.

A noter que Stahlmann a déjà plus de 150 concerts à son actif et a ouvert pour In extremo ou encore la « metal queen » Doro. Un groupe à ne pas laisser sur le bord de la route, mais également à attendre à chaque tournant de sa carrière !

Myspace : http://www.myspace.com/stahlmannmusik

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green