Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Wolf Krug - Batterie
Joe Eder - Guitares
Chris Angerer - Guitares
Steven Hogger – Chant

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

30 Septembre 2011

Label:

Pure Steel Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 6/10

Pour les fans de Heavy Metal des années 80, c’est toujours un régal de tomber sur des rééditions d’albums de groupes relativement inconnus dont les sorties sont plus ou moins passées inaperçues à l’époque.
C’est le cas de Speed Limit, groupe allemand formé en 1979, séparé en 1994 avant de réapparaître en 2008 pour sortir un « Moneyshot » en 2010.

Sortis des cartons du groupe dernièrement, Pure Steel Records dépoussière donc les neufs titres (plus l’intro) de ce « Unchained » sorti 25 ans plus tôt, en 1986 agrémenté de l’EP de 1988 « Prophecy ».
Et là, si les plus nostalgiques peuvent réussir à pousser une petite larmichette au nom du bon vieux temps, il faut reconnaître que ce n’est pas toujours un hasard si certains albums passent inaperçus.
Non que « Unchained » soit foncièrement un mauvais album, mais que tout cela a déjà été entendu, réentendu, dévoré maintes fois et digéré depuis longtemps.
Pour être classique, c’est classique : voilà l’exemple typique du groupe qui a été maintes fois entendu et qui nous compose des titres maintes fois écoutés.
C’est sympathique, ça n’a pas de prétention autre que celle de nous meubler 63 minutes mais on s’ennuie ferme si on est à la recherche d’un nouveau riff, d’une nouvelle ambiance ou d’un refrain moins prévisible tout au long de l’album.
Et pourtant, il ne faut pas croire que cet album est mauvais : on se retrouve à penser à des groupes comme Malice, Atlain ou MaineeAxe avec des influences palpables d’Accept, de Saxon Wings Of Steel ») et surtout de Iron Maiden : pour ces derniers, il suffit de s’écouter « (No) speed limit » pour en être totalement convaincu. Quelques réminiscences propres à Scorpions époque « Fly To The Rainbow » sont également à redécouvrir le long des titres de cet album… Mais rien qui permette de lever les bras au ciel en secouant la tête !
Concernant « Prophecy », il y a lieu d’être beaucoup moins sévère : moins heavy mais plus hard rock, plus abordable, on s’ennuie moins et l’EP, moins redondant et plus personnel que « Unchained » se veut bien moins ennuyeux à l’écoute et vaudrait presque à lui tout seul le coup d’acheter le CD.
Baignant dans une veine plus hard rock typée US, limite FM (« Lady »), on replonge dans le temps de ces groupes ultra permanentés aux brushings typiques de l’époque.
Refrains plus « faciles » à grand renforts de chœurs comme on a pu en avoir alors chez Dokken , solis plus aboutis, plus travaillés, avec des titres bien plus accrocheurs, l’EP « Unchained » rattrape à lui tout seul l’ennui qui aurait pu poindre à l’écoute des titres le précédent.

A la limite, la réédition de l’EP aurait pu suffire, et mettre « Unchained » en bonus… Ouais, pourquoi pas !

Tracklist :

1. Unchained (Intro)/Into The Future
2. Burning Steel
3. Slave Of Desire
4. Marriage In Hell
5. (No) Speed Limit
6. Fight To Survive
7. Wings Of Steel
8. Toybombs
9. Vanishing Angel
10. Prophecy (Intro)/Dead Eyes
11. Lady
12. 1000 Girls
13. Running Out Of Time
14. No Lies
15. My Bonnie

Site officiel : http://www.speedlimitweb.com./
Myspace : http://www.myspace.com/speedlimitmyspace

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green