Communication de nos partenaires

Solution.45 – Nightmares In The Waking State Part I ...

Le 28 novembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Christian Älvestam : Chants
  • Rolf Pilve : Batterie
  • Jani Stephanovic : Guitare
  • Patrik Gardberg : Guitare

Style:

Modern Melodic Death

Date de sortie:

20 Novembre 2015

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (ShaK) : 8,5/10

Solution.45 n’est ni plus ni moins que l’un des (nombreux) projets du prolifique Christian Älvestam. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit de l’ex frontman de Scar Symmetry, présent sur les 3 premiers albums (les meilleurs à mon sens), avant qu’il n’en claque la porte pour voler de ses propres ailes.

Véritable touche à tout, et surtout, bourré de talent, le chanteur (également guitariste au sein de certaines formations), a poursuivi sa route sans regrets. On peut ainsi le retrouver tantôt en solo avec son EP « Self2.0 », en tant que featuring suprenant sur un titre dance avec le Dj Henrik B, ou, en ce qui nous concerne ici, en tant que leader au sein de Solution.45 pour un second album qui s’est cruellement fait attendre.

C’est en 2007 qu’Älvestam et Jani Stephanovic, qui avaient déjà collaboré au sein de « Miseration », se décident à écrire les premières compos de ce qui deviendrait leur premier album. Devant l’enthousiasme généré par l’écoute de la démo, les deux compères forment Solution.45, en ayant pris soin de recruter Rolf Pilve (Statovarius) à la batterie, Tom Gardinier (Hateform) à la guitare et Anders Edlund (Angel Blake, Solar Dawn) à la basse. Sera également recruté un peu plus tard Patrik Gardberg en tant que troisième guitariste.

Avec ce line-up, et après avoir été signé chez AFM Records et Marquee/Avalon, le groupe entre en studio (le Panic Room) et enregistre « For Aeons Past » qui sort en mars 2010.

Je me rappelle très bien la sortie de cet album. Je suivais Älvestam depuis sa période Scar Symmetry, et le considérais (toujours d’ailleurs) comme l’un des meilleurs chanteurs de la scène métal moderne, le bonhomme passant du growl au chant clair avec une facilité déconcertante. Et dès les premières écoutes de ce « For Aeons Past » j’avais pris une claque magistrale. Cet opus ne contenait ni plus ni moins qu’une perle rare, « Gravitational Lensing » pour la partie Death Mélodique, qui est l’un de mes titres favoris toutes catégories confondues, et une power ballade « Lethean Tears » qui renouvelait le genre de façon audacieuse (que vous pourrez visionner ci-dessous). Sans parler d’autres titres extras qui agrémentaient ce premier album, au son tellement maîtrisé, mélange de métal moderne, de prog et même de pop teintée 80’s. On relèvera aussi la participation de Mikael Stanne (Dark Tranquillity) à l’écriture des paroles, et Mikko Haarkin (ex Sonata Arctica) aux claviers.

Les premières esquisses du nouvel album ont commencé début 2013. Mais le groupe n’est véritablement entré en studio qu’en septembre 2014. On peut noter les départs successifs d’Anders Edlund et Tom Gardinier, ainsi qu’un enchaînement d’évènements extra musicaux qui sont venus perturber l’enregistrement des 19 titres (!) que nous retrouverons finalement sous deux albums.

Mixé et masterisé par Thomas Johansson au Panic Room, en juin 2015, « Nightmares In The Waking State Part I » sort en ce mois de novembre 2015. Il aura donc fallu attendre 5 longues années avant de pouvoir se mettre quelque chose de nouveau entre les oreilles. Et on ne peut pas dire que ce sont les concerts qui nous ont fait patienter (hormis une participation au festival ProPower d’Atlanta en Septembre 2012), rien à se mettre sous la dent en live.

Ça démarre fort avec un « Wanderer From The Fold » pêchu et rentre dedans à souhait. Les nappes de claviers font leur effet. Les solis sont bien sentis et la batterie est particulièrement percutante. Le titre s’offre un final malsain et oppressant à souhait.
L’intro de « Perfecting The Void » nous offre un joli clin d’œil au premier opus de Scar Symmetry. La construction du morceau, même si elle reste simple (on est pas dans du prog), laisse la part belle aux chants, et j’emploie le pluriel même s’il s’agit du même vocaliste tout du long. Et c’est là qu’on peut mesurer toute la palette et la maitrise du Sieur Älvestam. Rares sont les artistes ayant une identité vocale aussi forte et marquée.

S’ensuivent « Bleed Heavens Dry » , mid-tempo agréable, « Whinning Where Losing Is All » au couplet en contre temps et au refrain imparable, et « In Moment Of Despair », power ballade du calibre du « Lethean Tears » (du premier album).

« Second To None » remet un sacré coup de nitro après cet interlude, le pont central nous en met plein la tête avec son alternance d’ambiances.
Gros coup de cœur pour « Targeting Blaze », ce morceau est une merveille, tant au niveau construction, qu’interprétation. Les effets synthés sont sacrément bien trouvés et renforcent avec originalité les couplets ou les refrains. On peut souligner sur ce titre le boulot énorme de la production tant l’ensemble aurait pu rapidement devenir inaudible et indigeste. Mais on a à faire ici à du grand art.
« Alter » et « Wield The Scepter », bien qu’aux ambiances très distinctes, s’enchainent facilement et sont de très bonne facture.
On conclut notre écoute avec « I, Nemesis » . Il s’agit de la pièce la plus longue de l’album, avec pas moins de 11’32 au compteur. Alternant les ambiances sombres à souhait, le chant nous parait provenir d’outre-tombe sur certains passages tant la voix se veut lourde. Malgré un pont central plus pêchu, le titre traîne un peu en longueur. Avec 3 bonnes minutes de moins, on aurait gagné en efficacité sans perdre en originalité, dommage car le titre possède d’excellents moments.

Au final, « Nightmares In The Waking State Part I » est un excellent album, à la production parfaite, dans la continuité et la veine de son prédécesseur, ce qui n’était pas gagné d’avance, vu la qualité du premier opus. Mais force est de constater que Solution.45 s’est armé lourdement afin de convaincre les sceptiques, du groupe comme du style. Alvestam, avec son identité vocale reconnaissable entre mille, prouve, si besoin en était encore, qu’il a quitté Scar Symmetry pour de bonnes raisons. En ayant su s’entourer des musiciens qu’il faut, tous très talentueux, il poursuit sa route pour notre plus grande satisfaction. Et pour ceux qui ne seraient pas enclins à écouter du death mélo moderne, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers ses autres projets. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que le groupe puisse enfin tourner comme il se doit, tant le choix des titres est vaste, en seulement deux albums. Une réussite.

Tracklist :
1. Wanderer From The Fold (5 :19)
2. Perfecting The Void (5 :31)
3. Bleed Heavens Dry (5 :10)
4. Winning Where Losing Is All (5:58)
5. In Moments Of Despair (6:24)
6. Second To None (5:10)
7. Targeting Blaze (4:56)
8. Alter (The Unbearable Weight Of Nothing) (4:31)
9. Wield The Scepter (5:16)
10. I, Nemesis (11:33)

Site Officiel :http://www.solution45.com/

Facebook :https://www.facebook.com/solution.45.official/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green