Communication de nos partenaires

Sojourner – Empires of ash

Le 20 juin 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Chloe Bray - Chant, flûte, Guitares
  • Emilio Crespo - Chant
  • Mike Lamb - Guitares, Claviers, Batterie, Piano
  • Mike Wilson - Basse
  • Guest : Gabriele Gramaglia - Guitares acoustiques sur "Trails of the Earth"

Style:

Black metal atmosphérique

Date de sortie:

13 juin 2016

Label:

Avant-garde Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Sojourner, formé l’an dernier, a la particularité d’avoir ses membres répartis dans à peu près tous les coins du globe : articulé autour du chanteur espagnol Emilio Crespo (Nangilima), de l’anglaise Chloe Bray qui s’occupe du chant féminin, de la flûte et des guitares, mariée au Néo-Zélandais Mike Lamb (Cailleach, Lysithea, ex-Undoing The End) qui prend guitares, claviers et batterie, et du bassiste Mike Wilson (Lysithea, ex-Undoing The End lui aussi) compatriote de Lamb, le quatuor sort aujourd’hui son premier album « Empires of ash » à l’artwork magnifique signé Jordan Grimmer, responsable de celle du ‘The mind’s horizon : desolation within » de Monolith.

Mixé et masterisé par l’Italien Gabriele Gramaglia (The Clearing Path), cet album de sept titres pour 57 minutes de black metal épique et atmosphérique, légèrement teinté de folk fera le bonheur de tous les amateurs de Summoning, Caladan Brood, Elffor ou Falkenbach.
Sept titres, pour autant de complaintes de durées diverses entre 4 et 12 minutes : si le côté black metal aussi épique qui’atmosphérique cher à Elffor ou Summoning est bien présent, Sojourner rajoute un énorme côté folk de par la présence de la flûte plus ou moins omniprésente, là où la voix claire de Chloe Bray donne encore plus de profondeur à l’ensemble avec un apport gothique des plus divins.
Là où les comparaisons avec le duo Autrichien vont continuer d’affluer, c’est par les guitares langoureuses sur une majorité de titres, et par le chant haineux d’Emilio Crespo.
Mais les comparaisons s’arrêtent là !

Les ambiances solennelles de leur musique, les riffs répétitifs des guitares, les ambiances folkisantes et l’omniprésence du clavier font sonner l’ensemble comme celle des groupes précités sauf que Sojourner n’hésite pas à nous balancer des titres rapides ou des accélérations brutales dans leurs morceaux pour apporter leur touche personnelle comme lors de « Bound by blood », « Aeons of valor », « Homeward » ou certains passages du très long (12’32) et épique « Empires of ash » qui regroupe à lui tout seul tout ce que le groupe a proposé durant tout l’album.
Et lorsque Sojourner se fend d’un titre comme le calme « A pale horse » ou seule la voix délicieuse de Chloe Bray surnage au-dessus de notes de piano pour donner un titre de toute beauté, on pensera plus à des entités comme Dead Can Dance ou This Mortal Coil qu’à un groupe de black metal.
Dans chacun des titres, Sojourner arrive à donner ce « petit truc en plus » pour transformer de simples compositions en autant de fresques musicales de grande beauté.

Donc non, ne prenez pas Sojourner pour une pâle copie de Summoning ou de Elffor : ce groupe se démarque de ces grands groupes de par une imagination au service d’un réel talent de composition et ce serait une vraie erreur de passer à côté d’une petite merveille comme ce « Empires of ash » qu’il convient de s’écouter plusieurs fois pour bien s’imprégner de toutes les subtilités qu’elle nous offre.

Tracklist :
1. Bound by Blood (6:40)
2. Heritage of the Natural Realm (9:19)
3. Aeons of Valor (7:58)
4. The Pale Host (4:31)
5. Homeward (9:14)
6. Trails of the Earth (7:42)
7. Empires of Ash (12:32)

Facebook : https://www.facebook.com/metalsojourner
BandCamp : http://sojournermetal.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green