Communication de nos partenaires

Škan – Death Crown

Le 13 avril 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Joseph Merino - Guitares, Chant
  • David Baxter - Batterie
  • Rob Zim - Basse
  • Ron van Herpen - Guitares

Style:

(Post) Black Metal

Date de sortie:

13 Avril 2018

Label:

Ván Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Attention talent ! Quand on sait à quel point certaines formations de Black Metal peuvent être d’une froideur proche du zéro absolu, les américains de Škan peuvent se vanter de devenir une énigme pour la science, capables de transformer un univers où la température moyenne se situe à -273,15°C en station balnéaire pour touristes en quête de chaleur.

Voilà un quatuor Texan, articulé autour de Joseph Merino, dernier membre originel de la formation fondée en 2011, qui faisait partie du groupe de Thrash Metal industriel Skrew et des blackeux de Plutonian Shore. C’est ensuite le batteur David Baxter, lui aussi dans ces deux groupes, qui rejoindra la formation avant que, en 2015, arrivent le bassiste Rob Zim (The Lords of Altamont), puis le guitariste Ron Van Herpen (ex-Deafen, ex-Pazuzu, ex-The Devil’s Blood) remplaçant William Ables, lui aussi ex-Skrew. Autant dire que chaque membre de Škan vient d’horizons différents et c’est très certainement ce qui fait la richesse d’un tel album.

Škan évolue dans un univers (post) Black Metal très glacial, qui n’a pas grand-chose à voir avec les racines du genre. Ici, on navigue dans un magma de ténèbres desquelles aucune lumière n’est capable d’émerger. L’univers est glauque, malsain, glacial, à la misanthropie clairement affichée.

Capables d’alterner passages acoustiques avec plages atmosphériques, puis de nous balancer une musique très crue et dure, à la rapidité remarquable, le tout magnifié par un chant criard déchirant au possible, jouant sur les lancinances, les répétitions et les dissonances… Oui, Škan joue avec nos nerfs, que ce soit lors de courts instrumentaux (mention spéciales aux plus de deux minutes d’un riff répété à l’envie sur « A mort ») ou de longues complaintes dans lesquelles aucun optimisme ne peut en ressortir (les onze minutes de tempo vicieusement lent de « For the Love to Death »).

Ce Death Crown, premier album full length des Américains, est une pure merveille de froideur et de désespoir, qui prouve que la laideur et la mélancolie peuvent frôler la beauté absolue.

Indispensable !

Tracklist :

1. Initium (Instrumental) (1:54)
2. Death Wish (3:43)
3. A mort (Instrumental) (2:32)
4. The Womb (6:03)
5. Au dela (Instrumental) (2:16)
6. Iron & Blood (6:08)
7. Father Qayin (9:42)
8. For the Love of Death (11:27)

BandCamp : http://wolvesofskan.bandcamp.com/
Facebook : http://www.facebook.com/WolvesofSkan
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/WolvesofSkan
SoundCloud : http://soundcloud.com/wolvesofskan
Tumblr : http://wolvesofskan.tumblr.com/
Twitter : http://twitter.com/WolvesofSkan
Vimeo : http://vimeo.com/wolvesofskan
Youtube : http://www.youtube.com/WolvesofSkan

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green