Communication de nos partenaires

Seth – Les blessures de l’âme

Le 10 août 2012 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Vicomte Vampyr Arkames - Chant
Heimoth - Guitares
Alsvid - Batterie
Faucon Noir – Basse

Style:

Black Metal

Date de sortie:

22 Juin 2012

Label:

Season Of Mist

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 9.5 / 10

Depuis 2004 et l’album « Era decay », on n’avait plus beaucoup entendu parler de Seth jusqu’à cette année. Si le groupe ne veut pas entendre parler de « split » mais plutôt de « break », il convient de dire que huit années sont extrêmement longues pour tout fan d’un groupe.

En effet, si le black metal est très loin d’être mon style de prédilection, il n’en demeure pas moins que « Les blessures de l’âme » sont aussi éternelles que l’adoration que j’ai pour cet album depuis sa sortie.
Même si Seth a sorti des albums plus que corrects par la suite, aucun d’entre eux ne m’a procuré autant de sensations que ce premier effort.
Pour les avoir ensuite vus en 2003 avec Destinity, Agathodaimon et Enthroned, Seth a réussi à me convaincre définitivement du potentiel de leur groupe.
Il était alors plus que dommage qu’ils se soient arrêtés après « Era decay ».
Une proposition de concert en Allemagne en 2011 et les revoilà, rafraîchissant ce qu’on peut appeler leur chef d’œuvre avec l’espoir que désormais, l’aventure recommence pour de bon.
Certes, le Seth de 1998 n’a plus grand-chose à voir désormais, que ce soit au niveau line up comme musicalement mais n’est-ce pas plus mal que le groupe ne cherchera pas à sortir un « Blessures de l’âme » numéro deux ?

Tout d’abord, changement de pochette : l’artwork proposé sur cette réédition est une image tirée de l’intérieur du livret d’origine, signée du bassiste Faucon Noir de l’époque.
Et musicalement, un petit lifting au niveau du son qui malgré tout garde les quelques petites imperfections qui font aussi l’identité de « Les blessures de l’âme ».
Que ce soit « La quintessence du mal », les deux chapitres de « Hymne au vampire », l’excellent instrumental « Dans les yeux du serpent » et surtout le sublimissime « A la mémoire de nos frères », on se replonge dans ce black metal teinté de gothique par ci, d’atmosphérique par là, aux arrangements discrets mais pas inutiles et à ces accélérations époustouflantes dans des morceaux à la longueur lancinante et hypnotique, alliant mélodies, romantisme et émotions dans un déluge de riffs hauts en décibels.
Le chant en français, audible et compréhensible, donne encore plus de force aux morceaux de par leur beauté, en parfaite osmose avec l’ensemble de l’album, musique et atmosphères comprises.
Le clavier, omniprésent mais pas pompeux, rajoute encore un plus aux passages instrumentaux (« les silences d’outre tombe », « Dans les yeux du serpent »…), allongeant des titres jamais lassants, à l’esprit torturé, alternant des passages très rapides à d’autres plus mid tempo.
L’enchaînement final entre l’instrumental « Dans les yeux du serpent » et « A la mémoire de nos frères » est le point culminant de cet album qui finit par ce fait dans une beauté de violence maîtrisée, avec ses riffs à deux cents à l’heure et ses accélérations hallucinantes.

En bonus, Seth nous ressort des tiroirs deux titres « Les sévices de la peste » et « Corpus et Anima » qu’ils avaient composés pour le split « War volume III » avec Cultus Sanguine sorti en 2000, juste avant le deuxième album « L’excellence ».
Malgré tout, ces deux titres rajoutés, volonté du label Season Of Mist, au demeurant excellents, dénotent par rapport à la cohésion d’un album dont il est difficile de ne pas parler comme d’un chef d’œuvre intemporel en matière de black metal français, voire en matière de black metal en général…

Rares sont les black metalleux en France qui auront zappé la sortie de cet album, ils seront là à coup sur pour se procurer cette réédition limitée.

Enorme !

Tracklist :

1. La Quintessence Du Mal (8:36)
2. Hymne Au Vampire (Acte I) (5:15)
3. Hymne Au Vampire (Acte II) …Vers Une Nouvelle Ère (4:50)
4. Le Cercle De La Renaissance (9:08)
5. Les Silences d’Outre-Tombe (7:49)
6. Dans Les Yeux Du Serpent (intrumental) (5:21)
7. …À la Mémoire De Nos Frères (5:43)
8. Les sévices de la peste (7:37) (bonus)
9. Corpus Et Anima (5:43) (bonus)

Myspace : http://www.myspace.com/blackmetalbandseth
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Seth/172762859437299

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green