Communication de nos partenaires

Schafott – The black Flame

Le 9 septembre 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Nemesis - Basse / Assassor - Batterie, Chant / Wraith - Guitares / Molester - Guitares.
Guest : Paul Schlesier - Chant.

Style:

Black / Thrash metal

Date de sortie:

25 août 2017

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10 

Parmi la pléiade de nouveautés qu’on a à écouter chaque mois, il est souvent compliqué de se trouver un album qui sorte du lot. Mais une chose est sure, dès lors qu’on reçoit un album de la part du label High Roller Records, on est certains que si on est fan de musique old school, on est rarement déçus. Une fois de plus, ça se confirme avec le premier album des teutons de Schafott ! “The black Flame” est une petite bombe de black/thrash metal courant après les premiers Sodom, Kreator ou autre Destruction qui auraient copulé dans une partouze sauvage avec les membres (?) de Watain.

Quatuor de Dresden formé en 2013 et fort d’une première démo de trois titres l’année suivante (qui avait été notée « démo du mois » dans le magazine allemand Deaf Forever), Schafott nous colle une monstrueuse baffe, du genre de celles qui laissent les joues qui piquent pendant un bon moment.

Des rythmiques (très) rapides, des riffs d’une violence rare, un chant haineux au possible, un batteur qui frappe ses fûts comme si sa vie en dépendait, le quatuor – quintette si on considère Paul “Visc” Schlesier (Black Salvation, No Empathy), comme le chanteur à part entière de l’album – nous balance une musique à la fluidité et rapidité rappelant les albums de Destruction période “Sentence of Death” / “Infernal Overkill” avec une atmosphère proche des “Obsessed by Cruelty” (Sodom) ou “Endless Pain” (Kreator).

Avec de telles comparaisons, inutile de préciser que le grouper reste ancré dans les mid eighties, tant au niveau de l’attaque des morceaux qu’au niveau de la production : tout est old school jusqu’au bout des ongles crochus et l’album, bien qu’homogène, se laisse écouter d’une traite sans voir poindre l’once d’un quelconque ennui, et ce, malgré la longueur des morceaux dépassant souvent la barre fatidique des cinq minutes pour arriver au delà des six, voire sept minutes.

Schafott colle une rage et une violence inouïes dans ses compositions, et il est fort à parier que chacun d’entre eux déclenchera son lot de pogos infernaux lors des prestations live !

Brutal, violent, méchant, féroce… 46 minutes de furie addictive au possible !

Tracklist :

1. Conflagration (1:54)
2. Ostara (3:51)
3. The black Flame (6:11)
4. Azazael’s Dream (7:30)
5. Eucharistic Birth (4:45)
6. Total Cleansing (3:37)
7. By the Lust of the Witch (5:35)
8. Sow the Salt (7:33)
9. Satan’s Throne (5:35)

BandCamp : http://schafott.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Schafott/317115871723020
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCwVVgpi3Si5v51VR3EFWajA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green