Communication de nos partenaires

Royal Hunt – Devil’s Dozen XIII

Le 17 août 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • DC Cooper : Chant
  • Andre Andersen : Claviers
  • Andreas Passmark : Basse
  • Jonas Larsen : Guitares
  • Andreas Habo Johansson : Batterie

Style:

Heavy Métal

Date de sortie:

Aout 2015

Label:

Frontiers Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6,5/10

Royal Hunt, voila encore un groupe bien complexe mené d’une main de fer par André Andersen (dernier restant du line up de 1989), le groupe ayant en effet changé de nombreuses fois de voix, quatre chanteurs différents et, depuis 2011, DC Cooper revient pousser la chansonnette, l’intermède ayant été assuré par Mark Boals et John West. Il est vrai qu’il y a de quoi s’y perdre. Mais rien n’arrête une machine danoise, Royal Hunt sort cet été sont treizième album « Devil’s Dozen« .

Bien évidement il fallait se douter d’une chose, c’est un album de qualité. Des compositions finement travaillées, un chant à la perfection, il faut dire que DC Cooper possède un superbe timbre de voix. C’est beau, c’est propre. Jonas Larsen vient nous mettre de bons solos de guitares dans les dents et ceux si sont d’une efficacité redoutable (« A Tear In The Rain »). Royal Hunt a aussi pensé aux chœurs qui viennent soutenir Cooper pour les refrains, histoire d’apporter encore un peu plus de puissance. Tout y est, tout est là.

C’est peut-être d’ailleurs le défaut de cet opus. Une production en béton armé, un son propre. Tout est parfaitement réalisé. Mais ne dit-on pas que l’erreur est humaine ? Du coup Royal Hunt nous fait un disque « Non Humain ». Il est trop propre. Prenez la montée en puissance de « Until The Day », une introduction de ballade magnifique, les claviers arrivent ensuite apporter de l’harmonie… Bref tout est aussi bien orchestré que dans les plus grands films hollywoodiens. Il faut dire que l’on connaissait déjà la fin. On s’attendait à tous les passages, on n’a pas eu de surprises. Le moment passé était agréable certes, mais on reste quand même sur notre fin.

Il ne manque pas grand chose, juste un petit brin de folie, un je ne sais quoi qui viendrait enflammer cet opus et Royal Hunt aurait peut-être fait la meilleure sortie de l’année. Mais attention, cet opus est quand même très bon, par exemple « Devil’s Dozen » est d’excellente facture. Comment ne pas aimer la voix de DC Cooper sur « Untill The Day » ? Les introductions hautes en couleurs ? Le côté bluesy de « Heart On A Platter » (quel jeu de basse !) ? La touche de folk sur « Riches To Rags » ( c’est d’ailleurs l’un de meilleurs titres de l’opus, il faut dire que cette introduction nous aura surpris et donc accroché) ? Sans passer à côté des monstrueux solos de guitares qui frappent très fort comme celui de « Way Too Late ».

Un disque de grande qualité, mais bien qu’on aime, on reste quand même sur notre fin. Où est cette étincelle qui nous embrase ? Par contre on s’imagine bien une chose, c’est qu’un concert avec cette énergie du vivant, les titres doivent posséder une autre dimension bien plus forte et ce serait un grand dommage de manquer ça.

On imagine très bien le magnifique moment que l’on doit passer à voir Royal Hunt jouer.

Tracklist :

01. So Right So Wrong
02. May You Never (Walk Alone)
03. Heart On A Platter
04. A Tear In The Rain
05. Until The Day
06. Riches To Rags
07. Way Too Late
08. How Do You Know (bonus track)

Facebook : https://www.facebook.com/royalhunt
Site officielhttp://royalhunt.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green