Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Chants :
Tom Cruise Julianne Hough Diego Boneta, Mary J. Blige Russell Brand, Alec Baldwin Catherine Zeta-Jones Malin Akerman

Style:

Reprises Hard FM

Date de sortie:

Juillet 2012

Label:

Sony Music

Note du SoilChroniqueur (Lusaimoi) : 6/10

 

Pour les cinéphobes, Rock of Ages (rebaptisé Rock Forever en France, allez savoir pourquoi…) est une comédie qui retrace l’idylle de Sherrie et Drew. Il rassemble, entre autres, Russell Brand, Alec Baldwin, Tom Cruise, Mary J. Blige, Malin Akerman et Catherine Zeta-Jones, pour la plupart savamment déguisés. Quel rapport avec le Rock ? Et bien en fait, leur histoire, issue d’une comédie musicale à succès, se fait sur un fond de concerts et de musique Hard FM des années 80. On y retrouve plein de groupes qui ont tracé les grandes lignes du genre sur les radios de l’époque et qui sont encore pas mal écoutés aujourd’hui. Allez, en vrac, on a les Gun’s, Poison, Foreigner, Bon Jovi, Twisted Sister, Whitesnake, Def Leppard, Scorpions, ou encore Journey, dont le titre « Don’t Stop Believin’ » a connu un regain de succès, ces dernières années, en devenant le générique de la série Glee.

Et, en tant que super chroniqueur qui pourrait devenir présentateur de JT tellement qu’il est fort en transitions, c’est justement à cette série (au détour, vachement sympa cette série, assez cynique et second degré avec ses personnages volontairement ultra-stéréotypés) que cette BO me fait penser. Au lieu de simplement nous mettre une compil’ de tout ce beau monde, ce qui n’aurait pas été franchement original, le film a eu l’idée de faire pousser la chansonnette aux acteurs.
Bonne ou mauvaise idée, celle-ci a au moins le mérite d’apporter un peu de renouveau.

Et oui, ce sont bien les voix de Tom Cruise et compagnie qui sont sur cette BO. Et j’entends déjà les puristes crier au scandale parce que « Hein, quand même, ça se fait pas ! Et puis qu’est-ce qu’elle fout là, cette rappeuse ? »
Sachez quand même que Mary J. Blige, même si c’est pas vraiment mon trip, se place un sacré niveau au dessus de ce qu’on peut majoritairement voir dans le style et qu’elle a une sacrée voix, que l’on a déjà pu entendre dans la reprise de « One », de et avec U2.
Ensuite, le reste de la bande, techniquement se débrouille pas mal du tout. Pas de fausse note, pas de manque de voix. Et Tom Cruise, en premier, sait donner (« Paradise City »), Madame Zeta-Jones se montre assez étonnante avec un chant plus rauque, que ne le laisse penser son minois (« Hit me with your best Shot »), Alec Baldwin, Russel Brand ne déméritent pas non plus.
Mais, oui, il y a un mais, c’est que parfois, ces voix manquent un peu de cou… de charisme. Ce côté un peu bourru, un peu rocailleux du Rock, ces voix qui sentent la bière et la clope, semblent un peu absentes. Bon, ça passe plutôt bien, même si ça s’éloigne des titres originaux – mais en même temps, c’était sûrement pas le but de les imiter à la perfection (« I Wanna Rock », « Any Way You Want It »), surtout ceux, plutôt réussis, aux multiples interprètes (« Here I Go Again », « Don’t Stop Believin’ »). En fait, ce sont les titres les plus « soft » qui collent le mieux (« More Than Words / Heaven », « Wanted dead or Alive », « I Want to Know Wath Love Is », « Can’t Fight This Feeling »). À contrario, la voix qui sied le moins, ici, est celle de Julianne Hough, héroïne du film moins connue que tous les seconds rôles. Elle est plutôt sympa, comme ça, juste et cristalline, mais, avec son timbre assez enfantin, elle se montre plus à l’aise dans un registre plus Pop (« Waiting for a Girl like You », « Harden my Heart », « Every Rose has its Thorn »), et ça se ressent surtout sur des morceaux comme « Rock You like a Hurricane » de Scorpions, bien que, techniquement, ça soit toujours sans défaut.

Autre point négatif, on sent que les morceaux ont été un peu édulcorés par rapport aux originaux. Bon, ils n’étaient pas des monstres d’hermétisme non plus, mais les voix semblent beaucoup plus en avant que les instruments. Certainement pour donner à cette BO, et au film qu’elle accompagne, un aspect chorale propre aux comédies musicales.

Plus qu’une note, ce qu’il faudrait à ce CD, c’est savoir à qui il est destiné. Bon, déjà, ceux qui ont aimé le film et qui veulent se replonger dans l’ambiance peuvent y aller. Ensuite, les fans de Hard FM, bah eux connaissent déjà certainement tous les morceaux, on n’a pas d’obscure face B d’une compil lost tracks, et puis, c’est peut-être eux qui crieront au scandale en premier lorsqu’ils verront qu’Axel « Je m’en fous de mon public je suis une Rock Star » Rose aura été remplacé par Tom Cruise. Donc je le leur déconseillerais. Vient enfin les fans de ce genre de reprises, ceux qui regardent Glee en boucle, qui ont déjà acheté toutes les compils et qui, après y avoir kiffé « Dream On » où Neil Patrick « Barney Stinson » Harris et Matthew Morrison produisent une jolie performance vocale, veulent se mettre à un truc plus Rock.

Au final, une BO sympa, qui ne révolutionnera pas le monde de la BO, ni de la musique, mais qui s’écoute sans déplaisir.

Site Officiel : rockofagesmovie.warnerbros.com/dvd/

Facebook : www.facebook.com/RockofAges

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green