Communication de nos partenaires

Revamp – Revamp

Le 5 avril 2011 posté par vani

Line-up sur cet Album


  • Jaap Melman - Basse
  • Matthias Landes - Batterie
  • Arjan Rijnen - Guitare
  • Jord Otto - Guitare
  • Floor Jansen - Chant
  • Ruben Wijga - Claviers

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

6 juin 2010

Label:

Nuclear Blast

Note de la soilchroniqueuse (Vani) : 8/10

Après la folle aventure d’After forever qui s’est achevée en février 2009, Floor nous revient plus en forme que jamais. Rappelons un peu les faits : le groupe avait annoncé sa séparation définitive pour plusieurs raisons (notamment, Floor avait annoncé ne plus avoir l’énergie pour AF). Puis, en octobre 2009 elle annoncera le nom de son nouveau groupe : ReVamp. Leur musique s’annonce « très Heavy et Metal ».

C’est en mai dernier qu’ils ont sorti leur premier album, « Revamp« . Ils ont commencé leur tournée avec Epica fin 2009, et ont fait 3 dates en France cet automne (Paris, Strasbourg et Lyon). C’était donc une belle histoire qui commençait… et qui durera, je l’espère.

Maintenant, penchons-nous sur cet album. (Ouais, on est là pour ça je sais!)
Il est dur de ne pas comparer leur musique à AF, qui semble être un point de repère pour les fans. Mais c’est pour mieux s’en détacher, je vous l’assure. C’est, en effet un opus très Heavy, plus que ce qu’on a pu entendre avec son précédent groupe. Nouveauté : Floor grunte sur les lives, pour notre plus grand plaisir.

Concernant l’Artwork, il me plait. Il est mystérieux et énigmatique. Le fond blanc contraste bien avec l’obscurité des images : c’est un montage où l’on voit 2 femmes (Floor), une qui regarde au loin et une autre qui semble crier. Ceci annonce déjà la couleur de l’album, pour le moins sombre. A noter : le logo « oméga » est leur thème, (déjà présent au temps d’AF, qui est signe d’énergie) en lien avec le nom du groupe. (« to revamp » signifie redonner de l’énergie, en anglais.)

Et l’opus commence fort, avec « Here’s my Hell » : un riff de guitare énervé résonne, sur fond de batterie. On se croirait en plein concert de Metal extrême. Mais Floor n’a pas oublié ses origines : c’est un parfait mix de son Speed/Heavy, et de riffs de clavier plus mélodiques. La voix lyrique mais sombre de la belle hollandaise colle à merveille.

Le groupe a une « patte » bien à lui, ce côté extrême et lyrique à la fois. Ils auraient pu choisir la solution de facilité, créer un nouveau groupe de sympho dans la veine d’AF… car tout le monde connait Floor. Mais Revamp, c’est une création. C’est un nouveau mélange de genres qui sonne parfaitement bien.

Puis, penchons-nous sur « Head up high« . A chaque écoute, je ne peux m’empêcher de me souvenir de leur concert de Lyon, quand Floor a commencé à la chanter. Elle filmait (wah, trop forte cette Floor!), et l’empathie était totale. Nous étions tous là, les mains levées vers le ciel, en plein rêve.

« Sweet curse » est une ballade (ou presque), entièrement composée par Floor. Elle s’ouvre sur un petit riff au piano. J’ai apprécié sa douceur et sa simplicité. Puis les powerchords saturés viennent étoffer le tout… c’est encore parfaitement pensé. Jord (le guitariste) rejoint la chanteuse pour le refrain, ce qui donne un joli résultat.

Et les textes… ah là la. J’ai aimé leur beauté et simplicité. Floor écrit avec son coeur, c’est sûr. Divers thèmes sont abordés : l’amour, et la douleur qu’il peut provoquer; la recherche de soi, la réalité et la peur de la vie/de la mort…

Bon, c’est difficile pour moi de cacher mon admiration pour la belle Floor, mais je trouve que c’est une femme qui a beaucoup de talent. Elle a vraiment réussi une belle chose avec Revamp.

J’aimerais maintenant vous parler de la dernière chanson de l’album…Car elle m’a touchée. « I lost myself« , c’est un bel hymne aux regrets… C’est un titre qui porte sur les erreurs que l’on peut faire, la douleur qui nous construit. J’ai ressenti une magie rêveuse, qui suscite presque les larmes.

Le groupe sait faire passer de belles émotions, et par cette chronique j’ai juste envie de les remercier pour ces moments de rêves. Je crois que là est la beauté de la musique, dans la force des émotions qu’elle suscite.

Site officiel : http://www.revampmusic.com

Myspace : http://www.myspace.com/musicrevamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green