Communication de nos partenaires

Ram-Zet – Pure Therapy

Le 23 février 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Vocals, Guitar : Zet Vocals : Sfinx Bass : Solem Drums : Kuth Keyboards : Magnus

Style:

Schizophrene Metal

Date de sortie:

20 octobre 2000

Label:

Tabu Records

Note du Soilchroniqueur (Nico):
9 / 10

« Quelqu’un connaît-il Ram-Zet dans la salle ? » … « Ram quoi ? »
Ram-Zet ….. en voila un nom bien barbare. Mais qu’est-ce que cela peut-il bien être ? Un nouveau lecteur mp3 ? Un nouveau médicament s’apparentant au Viagra ? Une nouvelle marque de lessive ? …. Rien de tout ça, Ram-Zet c’est un groupe de métal, oscillant entre un Black avant-gardiste, limite psychotique, avec des touches Gothiques et Progressives. En gros, ces métalleux-là sont bien déjantés, et une Pure Therapy est bien nécessaire pour les comprendre.

Ram-Zet nous vient de la Norvège, le pays des Fjords et du Black Metal ( ;-)). J’avoue, avant d’écouter le premier titre du groupe, je me suis dit « Et encore un groupe de Black Norvégien, est-ce que cela sera pas trop copié sur les groupes existant ? ». Et bien, dès les premières écoutes de Pure Therapy, le doute est dissipé. Ram-Zet c’est autre chose qu’un simple groupe de Black Metal. Les classer dans un seul genre est quasiment impossible, tellement l’enchaînement des titres n’est pas rengaine, ça se ressemble sans se ressembler, mais le modèle est difficile à décrire, il change en fonction des vibrations instrumentales, des vocaux Black aiguës ou graves, des vocaux clairs, etc etc …

Pour en revenir à cet album, Pure Therapy (c’est grave docteur ?), dès les premières écoutes, ce n’est pas du Metal au son banal, mais plutôt une construction progressive du rythme, pour arriver à l’apothéose. La tentation est trop forte, on headangue aux rythmes lourds et clairs des guitares, au matraquage des fûts de la batterie … Le chant s’ajoute ensuite à tout ce remue ménage, à ce concentré de « schizophrénie musicale », et à partir de ce moment-là, la musique de Ram-Zet prend un tout autre sens, avec la dualité des voix entre le chant Black de Zet (hurlé et strident à souhait), et la voix claire de Sfinx (ne me demandez pas où ils ont trouvé ces pseudos, je vous ai déjà dit qu’ils sont dingues ;-).

Les chansons sont assez longues, entre 4-5 minutes pour la plus courte (The Fall) et près de 9 minutes pour la plus longue de l’album (Eternal Voice), mais je trouve que l’ennui n’est pas présent. C’est le principe de la musique avant-gardiste/progressive, toujours déroutr l’auditeur. On headdangue presque du début à la fin des titres, je dis « presque » parce qu’il faut bien reposer le cou de temps en temps ;-). L’univers déjanté de Ram-Zet se construit de titres en titres sur cette Pure Therapy, de la courte introduction The Fall, au bouquet final Through the Eyes of the Children, en passant par une réflexion sur l’humanité (For the Sake of Mankind, No Peace) et sur soi-même (Kill my Thoughts).

A la fin de la galette, on se dit que l’on n’a pas fait qu’écouter une musique « spéciale », mais participé à une séance en hôpital psychiatrique avec le groupe, mais sans savoir qui est le docteur et qui sont les patients ;-). Pour un premier album, c’est un album réussi, que ce soit au point de vue instrumental, usical, ou encore textuel. Ram-Zet s’inscrit au panthéon de la musique Metal Expérimentale, avec la mention « Groupe à suivre absolument ».


http://www.myspace.com/ramzet

Nico

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green