Communication de nos partenaires

Ram-Zet – Escape

Le 23 février 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Guitare Lead & Lead Vocals : Zet Leads Vocals : Sfinx Basse : Solemn Clavier : Magnus Batterie : Kuth Violins & Backing Vocals : Sareeta

Style:

Schizophrene Metal

Date de sortie:

30 mai 2002

Label:

Tabu Records

Note du Soilchroniqueur (Nico):
9 / 10

Hum humm … (toussote) :
« Après la Pure Therapy initiale, voici donc la suite avec l’Escape de Ram-Zet.. »
« Euhhhh tu parles de quel groupe ???? »
« Rhaaa, vas lire la chro de Pure Therapy au lieu de me poser des questions aussi bêtes..

Le Black Metal Schizophrène/Avant-gardiste de Ram-Zet est donc de retour, et ils veulent s’échapper cette fois-ci (de l’hôpital psychiatrique ?). Et pour un retour, c’est une confirmation du début, Escape se montrant même encore plus magistral que le précédent, tout en gardant la touche déjantée du groupe.

Dès le début, Zet et sa bande nous mettent dans l’ambiance avec le titre R.I.P.. Intéressant hein ? ;-). Grincement de porte, riff tout en lourdeur (jusqu’à l’extrême), chuchotements stridents de Zet, voix aliénées de Sfinx…. On est rassuré, tous les ingrédients du groupe sont présents. On peut écouter l’album en toute quiétude. L’asile Ram-Zet est ouvert, pas sûr que vous allez pouvoir en sortir ;-). A chaque cellule, un nouveau titre de l’album. Au détour de chaque porte, vous rencontrerez l’univers Ram-Zet, univers complètement décalé par rapport à la réalité, et dans lequel personne ne sait qui il est vraiment.

Peut être est-ce vous la Queen du deuxième titre (titre sur lequel la voix claire de Sfinx prend toute son ampleur, elle n’a vraiment rien a envier à ses consoeurs du Metal Féminin). Ou alors, comme Zet veut nous le faire croire, on est en train de passer une Claustrophobic Journey. Au détour de la chapelle de l’hôpital, une petite prière s’impose (Pray) pour espérer sortir de ce cauchemar les yeux grands ouverts ;-). Etc etc etc. Dès le départ, on se serait cru mort, sans vraiment l’être, puisque le titre I’m not dead vient nous dire le contraire. Mais qui croire ? Difficile à dire ;-).

Tout au long de l’écoute, on pense comprendre la musique de Ram-Zet, mais en fait on ne comprend rien, juste le fait que c’est une œuvre musicale des plus surprenante, dans laquelle nos émotions sont mises à rude épreuve. On passe tout aussi vite de la peur, à l’amusement, puis à la réflexion sur le sens de tout cela, pour en arriver à la conclusion que Zet a réussi a nous dérouter complètement, sans avoir rien vu venir.

A la fin de l’écoute, on se reconnecte à la vie réelle, avec une seule envie, se replonger dans l’univers du groupe dès que possible. L’intérêt pour l’album grandit de titre en album, et c’est bien dommage qu’il s’arrête au 8ème titre, après plus d’1 heure de musique quand même ;-).

Album complètement dérangeant par ses textes, mais tellement indispensable pour sa qualité. Ram-Zet est définitivement un des groupes majeurs du 21ème siècle métallique 😉

Nico

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green