Communication de nos partenaires

Pure Inc – Parasites and Worms

Le 23 février 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


  • Gianni Pontillio : Chant
  • Sandro Pellegrini : Guitare
  • Ueli "Hoffi" Hofstetter : Basse
  • Dave Preissel : Batterie

Style:

Rock metal grunge & 70’

Date de sortie:

15 septembre 2008

Label:

Dockyard 1

Note du Soilchroniqueur (Son) : 9/10

Ah qu’ils ont bien fait…ah qu’ils ont bien fait chez Underclass de refaire un pressage (exclusivement pour la France !) de ce CD avec un artwork remanié ! La pochette initiale en effet ne donnait pas vraiment envie de l’ouvrir (imaginez des asticots grouillants), et si on ne connaissait pas ces suisses, il était facile de les classer dans une sorte de thrashcore oldschool (oui je sais, il ne faut pas juger uniquement sur les apparences). Du coup quand le label renvoie un beau cd (rien à voir avec l’ancien), la tentation est là, surtout quand il remet une couche en disant que c’est le hit de la rentrée.

Après quelques mois pour bien faire fructifier l’envie, j’ouvre enfin le skeud tant déifié par la critique. Et je ne suis pas déçue ! La rage d’Axel Rose, la douceur de Bon Jovi, le timbre de Lemmy et le charisme de Robert Plant sont ressentis jusqu’au fond des oreilles, et ça fait du bien. Les Suisses de Pure Inc. en sont déjà à leur 3eme album en 4 ans, et quelle maturité ! Le son est particulièrement gros et bon, dans un mélange de saturation grungy et garage. Un beau retour en arrière, et l’on s’y croirait.

Sans être purement originaux, les morceaux sont toutefois très bien écrits, et contrairement à l’impression de départ, on peut réécouter l’album plusieurs fois d’affilé sans s’ennuyer. Car ils ont trouvé les mots et les notes justes qui restent en tête et qui donnent une certaine émotion. La voix originale de Gianni avec ses aigus à peine maîtrisés aide beaucoup à la richesse de l’album. The End nous donne d’ailleurs un bon aperçu dès le début de l’album.

Dans une veine plus heavy 80’, on retrouve Evenmore, suivi par un Serenade of Agression (le single) très classique rock et pas forcement le meilleur morceau de l’album. A l’aise sur des morceaux énergiques et très rythmés comme Won’t get back ou encore Drownig in your blood, ils officient également dans la douceur avec brio ; Je prédis déjà que Carrie’s ALone sera le slow heavy rock de l’été, remplaçable facilement par le très « ballade » Dead Calling. La puissance est présente également, dont les couleurs sont hautement portées par un mystérieux Home et un pop prog heavy Darkened glow, ainsi que les morceaux à l’esprit purement live, comme Raise hell. Pure Inc arrivera même à nous surprendre avec One minute on Earth, au ton thrash/black metal revendiqué clairement…et oui ! C’est un peu l’extraterrestre de l’album.

Je garde le meilleur pour la fin. Tout d’abord une complainte de 7 minutes, The Last Remaining Song, aux riffs lourds et militants, puis une reprise de Led Zeppelin, le tube Immigrant Song, parfaitement interprété et gardant bien l’esprit de l’original.

Bref, allez au delà de votre phobie des asticots et autres insectes malmenés pour vous jeter tout cru sur ce nouvel album que Pure Inc saura mettre en valeur dans la tournée qu’il effectue actuellement. Ne les manquez pas, c’est un vrai groupe de scène avec tout le toutim, et eux au moins ils ne balancent pas de bébêtes mortes sur les gens !

Myspace : http://www.myspace.com/pureinc

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green