Communication de nos partenaires

Prime Evil – Blood curse resurrection

Le 3 septembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Mike Usifer - Guitares
  • Andy Eichhorn - Chant
  • Billy Wassweiler - Batterie
  • Rob Broderick - Basse

Style:

Thrash / Death metal

Date de sortie:

20 juin 2015

Label:

Infernö Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 5,5/10

Des malades, qu’on vous dit !

Formé en 1984 autour de Mike Usifer (guitares) et d’Andy Eichhorn (chant), le groupe New-Yorkais sort trois démos et un single entre 1987 et 1992… avant de splitter suite notamment à l’instabilité du line-up !
Une compilation (« Unearthed ») voit le jour en 2002, mais c’est en 2010 que Prime Evil se reforme autour d’Usifer et Eichhorn avec un nouveau line-up tout aussi instable.

C’est en 2012 qu’Usifer aux guitares et à la basse avec Eichhorn toujours au chant, accompagnés d’un programmateur de batterie, sortent l’EP trois titres « Evilution », relativement bien accueilli par la critique.
En 2012, le batteur Billy Wassweiler intègre le line-up, suivi l’année suivante par le bassiste Rob Broderick (Ikillya, ex-Sorrowseed).
Et c’est donc sous cette formation que Prime Evil sort ce premier véritable album « Blood curse resurrection » au mois de juin dernier.

Au programme, rien de bien révolutionnaire : Prime Evil pratique un Thrash / Death bien ancré dans les années 80, old school jusqu’au bout des ongles, y compris dans la production, sans grande inventivité, ni grand génie non plus.

Les titres sont relativement courts et l’album, du haut de ses 31 minutes, est amplement suffisant pour se faire une idée bien précise de ce que peut apporter Prime Evil sur la scène extrême, c’est-à-dire un album à classer entre le précédent et le suivant, qui s’écoute avec plaisir une fois mais qui devient vite redondant, la faute à une trop grande linéarité tant dans le chant que dans la musique.
Si les breaks sont nombreux, ils ont le défaut d’être trop prévisibles et même les hurlements sont téléphonés.
Les titres passent les uns derrière les autres et si l’ennui ne pointe pas forcément, l’envie de se le réécouter une deuxième fois d’affilée ne se fait pas sentir non plus.

« Blood curse resurrection » n’est pas foncièrement mauvais en soi, mais ne donne pas envie de crier au génie non plus : la technique des musiciens sauve la donne, le chant caverneux d’Eichhorn donne souvent de bonnes sensations, les soli – parfois Slayeriens – sont souvent aiguisés comme des lames de rasoir, le tout se fait sans concession et bon nombre de metalleux en quête de sensations fortes vont s’y retrouver en se collant cet album d’une réelle authenticité entre les oreilles et risquent de secouer régulièrement leurs cervicales.
Alors certes, l’écoute d’un brûlot comme le lourd limite Asphyx « Homicidal assault » ou le final « Strangulated decapitation » se fait avec un plaisir énorme mais il est dommage d’attendre le dernier morceau pour prendre une véritable claque. Avant celui-là, il aura fallu passer par huit titres précédents un poil trop linéaires.

Quelque part, il manque ce ‘petit truc en plus’ qui peut changer le statut d’un petit album honnête en vrai bon album, ce qui peut empêcher l’auditeur de réellement entrer dans l’album.

Voilà le mot : honnête, sans plus !

Tracklist :
1. Blood Curse (3:28)
2. Plague of Humanity (3:39)
3. Soul Shattered (3:03)
4. Cannibal God (3:23)
5. Horns of Rapture (4:21)
6. Homicidal Assault (2:45)
7. In Defiance (3:30)
8. Mark of the Dead (1:57)
9. Blacken the Sun (2:34)
10. Strangulated Decapitation (2:52)

Site officiel : http://www.primeevil.net/
Facebook : http://www.facebook.com/real.prime.evil
Myspace : http://myspace.com/40645927
Instagram : http://instagram.com/primeevilband
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/realprimeevil

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green