Communication de nos partenaires

Physiology Of Darkness – The Dark Lake

Le 20 juin 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Herra Hauss : Chant
  • Baltack : Basse, Chant
  • Workan : Guitares
  • Jarl Edvard : Guitares
  • Heimgardh : Batterie

Style:

Black Metal Atmosphérique

Date de sortie:

Octobre 2015

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Découvert en janvier dernier lors d’une soirée Black Metal au Brin de Zinc à côté de Chambéry, Physiology Of Darkness m’avait agréablement surpris avec son Black Metal aux ambiances ésotériques travaillées.
L’atmosphère générale, limite pieuse, avec des musiciens en robe de bure et à capuche, en rajoutait à l’ambiance solennelle de l’ensemble.
Leur set m’avait bien donné envie d’en savoir plus et, quelque part, l’arrivée prochaine de ce « The Dark Lake » me donnait l’occasion de satisfaire ma curiosité.

Physiology Of Darkness est né en 2007 dans les cendres d’Elhaz (groupe de Black/Dark français) par Baltack. Une première demo sera enregistrée dans la foulée par ses soins, tout seul comme un grand (« Lacus Mortus », à la fin de l’année.
C’est en 2010 que le premier album « Lunar Trinity » voit le jour avec un certain succès critique.
C’est entre 2014 que Baltack compose « The Dark Lake » et se voit enregistré en autoproduction puis masterisé par Victor.B duWoodshed Studio en Allemagne (TriptykonSecrets of the MoonThulcandraDark Fortress…). Sorti dans un premier temps en digipack limité à 66 exemplaires numérotés à la main ce printemps, il s’avère déjà sold out et il faudra attendre octobre 2015 pour une nouvelle sortie de cet album prometteur !

Après écoute du premier album en guise de comparaison, il apparaît que « The Dark Lake », lui, est beaucoup plus lourd et mise beaucoup plus sur les ambiances.
Concept album sur le sorcier de Myans, que le groupe décrit très bien dans sa bio : « Le sorcier de Myans est un personnage emblématique des légendes du pays Savoyard et Henry Bordeaux le démontre dans son livre « Le lac noir » en expliquant les réunions secrètes qui s’y tenaient.

C’est ainsi qu’est né « The Dark Lake » dans un décor oppressant entre acte de sorcellerie, sacrifice et vénération. Au pied du Granier, le Sorcier étudie, traque, tue et s’empare des forces ésotériques pour les confier aux morts. Il est alors pris dans une spirale de meurtre et de folie où la couleur du lac n’est qu’un reflet noir et désespéré déboulant sur une dimension démoniaque.
Des apparitions angéliques, des voies d’outre-tombe, le paysage de l’album vous délivrera ses secrets en vous berçant dans les méandres d’un monde où la mort est reine. »

« The Dark Lake » débute par une intro en chants religieux (« Chant nocturne part I ») qui nous plonge d’entrée dans l’atmosphère ésotérique propre à Physiology Of Darkness : histoire de boucler la boucle, l’album finira également sur des chants à peine palpables sur fond d’atmosphère mystérieuse.

Majoritairement tout en ambiance, l’album nous distille malgré tout son lot de titres aux mid tempo assassins (« Under the nightscape », ses chœurs prenants et son break à la Summoning), parfois brutaux (« Ignis Fatuus », « Sacrifice in Moonlight », « Exequie Talarium ») ou aux low tempo sur lesquels on arrive presque à frissonner comme lors des sublimes « Oremus sepulchral », lancinant au possible, le bien nommé « Hypnose macabre » et son accélération en deuxième partie ou « Le sorcier de Myans ».

En une cinquantaine de minutes, Physiology Of Darkness nous propose un excellent album de Black Metal qu’ils qualifient eux-mêmes d’ésotérique avec son lot d’ambiances religieuses, solennelles, de passages planants entrecoupés par quelques accélérations à nous coller au siège.
Majoritairement atmosphérique, l’album possède de grandes plages instrumentales lancinantes, parfois cassées par ces accélérations donnant certes un peu plus de relief à l’ensemble mais brisant l’ambiance dans laquelle le groupe arrive à nous plonger.

L’un dans l’autre, « The Dark Lake » est un album d’une grande beauté sombre et mystique, il suffit de s’écouter les sublimes et proches de Summoning « Le sorciers de Myans » et « Aemonia Arte » (avec en prime un superbe chant féminin) ou le très Dawn « Hypnose macabre » pour en être convaincu.

Belle petite pépite made in France.

Tracklist :

01-Chant Nocturne Part I
02-Under The Nightscape
03-Ignis Fatuus
04-Sacrifice in moonlight
05-Oremus Sepulcral
06-Hypnose Macabre
07-Exequie Talarium
08-Le Sorcier de Myans
09-Ab intra inferno
10-Aemonia Arte
11-Chant Nocturne Part II

Myspacehttp://myspace.com/physiologyofdarkness
Facebookhttps://www.facebook.com/physiologyofdarknessband
BandCamp http://physiologyofdarkness.bandcamp.com/
Big Cartelhttps://physiologyofdarkness.bigcartel.com

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green