Communication de nos partenaires

Pain – Coming Home

Le 19 octobre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Peter Tägtgren : voix, guitare, programmation etc
  • Sebastien Tägtgren : Batterie
  • Michael Bohlin : Guitare
  • Johan Husgavfel : Basse

Style:

Metal Indus

Date de sortie:

09 septembre 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 8/10

Youhou, il y a du Pain du la planche, et en 10 tranches !

Il y a un grand nom dans le milieu metal que l’on ne peut pas ne pas citer, un artiste talentueux, compositeurs, multi-instrumentiste, et surtout producteur de nombreux groupes (la liste est bien longue)… Il se nomme Sir Peter Tägtgren, connu principalement pour le groupe dont il s’occupe de toutes les compositions, y compris le chant (comme pour Hypocrisy d’ailleurs) : Pain. Fait de metal indus bizarre autour des extra-terrestres (et pourtant il n’est pas américain), sa mascotte est l’Alien qu’on voit apparaître sur toutes les pochettes de ses albums, sauf ce dernier où l’extra-terrestre, c’est lui-même qui rentre sur terre.
On sait que Peter ne compose que quand il en a envie, quand il est inspiré et quand il a du temps… D’ailleurs, ça faisait 5 ans qu’il n’avait pas sorti un album pour Pain. Pour l’instant son second projet Hypocrisy est en pause. L’année dernière, on a eu le droit à son projet Lindemann qu’il a entièrement composé avec le frontman Till Lindemann de Rammstein (qui d’ailleurs n’a absolument rien fait à part chanter, donc encore un groupe 100% Peter).

Pour une fois qu’un groupe choisit le meilleur single qui représente l’album, « Call Me », symphonique comme on les aime, un clip hilarant, des paroles marrantes, et un featuring avec Joakim Barden (Sabaton) ! Surtout que ce n’est certainement pas dans Sabaton que vous allez entendre Joakim chanter des phrases comme « I’ll meet you at home or rather sleezy motel, And I’ll show you what your boyfriend don’t understand » (le clip façon guignol est très sympa)…

Tout cela donnait envie ; pour ce qui est du reste, on voit la tracklist avec un hymne dédicacé à tous les cons sur cette planète (le premier que j’ai écouté d’ailleurs) : « Natural Born Idiot », au son typique de Pain. Un morceau qui, drôlement, m’a bien marqué et dont j’ai envie de chanter le refrain à chaque fois que j’ai affaire à un idiot (donc tous les jours). Désormais, ce refrain se déclenche automatiquement dans ma tête :
Shut up!
I don’t wanna hear you anymore.
IQ 0.84!
Shut up,
or get to the point!
Natural born idiot.
Idiot!
»

Dans le même état d’esprit misanthrope, cynique mais avec une intro et des couplets country tout à fait originaux qui le démarquent du reste des morceaux : « Designed To Piss You Off » !
« Wannabe » est sans doute le morceau avec les orchestrations les plus grandioses, se détachant de son côté metal indus (hormis les refrains). Sinon retour au son et mélodies classiques de Pain avec « Pain in the Ass » qui remplacerait à la perfection du David Guetta dans les boites de nuit, ou encore « Black Knight Satellite » (sur la théorie du complot) dans le même genre. On change complètement de style avec le plutôt pop et très sympa « Coming Home » et son jeu de batterie qui se distingue du reste des titres. D’ailleurs, c’est son fiston de 17ans qui a été recruté en tant que batteur !
Puis Peter pète un câble et arrive à nous surprendre encore avec un autre titre « Absinth Phoenix rising », à la fois pop rock d’ado mais avec des guitares sous accordées à mort qui lui donnent un côté agressif, et une basse qui claque à fond !

Sinon, vous avez intérêt à préparer une nouvelle chorégraphie pour « The Final Crusaders » :
Left, right, left, right!
Like animals send to the butcher.
Time to feel his blade.”
The last fight, the last breath!
We are the final generation.
Time to say goodbye.
»
N’oubliez pas le breakdown…quand vous vous y attendez le moins !

Qu’il growle ou qu’il chante comme dans Pain, c’est fou comment Peter est loquace et a tant de choses à nous dire.

Mon top 3 évident: « Designed to piss you off », « Call me » et « Natural born Idiot ».

Sinon quoi de neuf par rapport à ce que Pain a fait avant ? Et bien rien : des morceaux préservant les saveurs électro de Pain, mais sans conservateur, toujours aussi bon ! Après tout, l’esprit de Pain est d’être toujours à la recherche du tube qu’on peut chanter et sur lequel on peut danser, des morceaux accrocheurs, des paroles parodiques et hautement philosophiques, au style classique et d’autres à la mode, qu’on trouve dans chaque album… « Coming Home » ne fait pas défaut à ces critères essentiels pour faire du Pain complet, bio et moelleux ! En tout cas, jamais les arrangements orchestraux n’ont été aussi grandioses et aérés comme dans cet album (il y en avait beaucoup moins « You Only Live Twice » (2011), le peu qu’il y avait était bouffé par les samples électro). On doit ce travail d’arrangement à Clems de Carach Angern. Si Peter pouvait crier dans les précédent albums, aucune trace de cris ou de growls sur cet album : tout en clair (c’est l’âge qui fait ça) !

Merci Seigneur Peter, maintenant on va te prier pour un nouvel album d’Hypocrisy que les fans attendent avec impatience (et d’ailleurs, rien n’est prévu pour Hypocrisy, ni écrit, ni composé, donc on peut prier longtemps).

RDV le 27 Novembre 2016 au Petit Bain (Paris) pour un excellent concert signé Pain !

Tracklist:
1-Designed to piss you off
2-Call me
3-A Wannabe
4-Pain in the Ass
5-Black Knight Satellite
6-Coming home
7-Absinthe-Phoenix rising
8-Final Crusade
9-Natural born Idiot
10-Starseed

https://www.facebook.com/OfficialPain/?fref=ts

http://www.painworldwide.com/home/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green