Communication de nos partenaires

Omnium Gatherum – Grey Heavens

Le 1 mars 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Jukka Pelkonen : Chant
  • Erkki Silvennoinen : Basse
  • Jarmo Pikka : Batterie
  • Markus Vanhala : Guitare
  • Joonas Koto : Guitare
  • Aapo Koivisto : Claviers
 

Style:

Adult Oriented Death Metal (sic)

Date de sortie:

26 février 2016

Label:

Lifeforce Records/Century Media

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg): 5.5/10

Oui, une minute, parfois, c’est long… C’est à ce moment là que les nanas répondent « Ca dépend pour quoi » et que les mecs leur rétorquent « Vas-y, reste coincé le doigt dans une porte pendant une minute et on en reparle… » Bref, selon les cas, une minute ça peut paraitre long. Dans ce cas, imaginez ça multiplié par 56… soit la durée d’un album. Prenons au hasard total – bien entendu – Grey Heavens de Omnium Gatherum.

Oui, on peut s’ennuyer en écoutant du Omnium Gatherum… C’est navrant mais vrai… Par delà le caractère désagréable de la voix du growler qui aboie ses paroles tel un pitbull qui aurait un doigt lui-aussi coincé pendant une minute dans le rectum, fréquemment doublée avec de la reverb’ ce qui n’aide pas forcément à apprécier davantage, on a surtout une impression de manque d’inspiration au point d’avoir l’impression d’une resucée de Children of Bodom avec un arrière gout d’Amon Amarth (l’exemple le plus flagrant en le titre « Skyline », deuxième de l’album).

Oui, on peut limite saigner, des oreilles, en écoutant du Omnium Gatherum avec des voix claires franchement « bof » voire fausses (les chœurs sur le morceau d’ouverture, déjà là, ça pique) mais aussi avec une production pas au niveau de ce qu’on pourrait attendre d’un groupe qui a déjà ce renom, assez banale, voire pas franchement propre (attention, je ne remets pas en question la « carritude » des musiciens, très bonne elle, mais la qualité sonore pas géniale ou améliorable).

Oui, on peut n’apprécier qu’une minute d’un album d’Omnium Gatherum, celle qui lance le… dernier morceau de l’album, qui le sauve un peu des abimes dans lesquelles il aurait dû mûrir avant d’être proposé à l’écoute.

Oui, on peut faire une chronique courte sur un album d’Omnium Gatherum qui ne mérite pas vraiment qu’on s’y attarde une minute de plus, à s’appesantir sur un sujet délicat sous peine de devenir désagréable et médisant concernant un album dispensable d’un groupe qui promettait de ne pas l’être…

A écouter, puis faire une minute de silence et passer à un autre album…

Tracklist:
1. The Pit (4:34)
2. Skyline (4:30)
3. Frontiers (5:09)
4. Majesty and Silence (8:36)
5. Rejuvenate! (5:28)
6. Foundation (5:49)
7. The great Liberation (5:16)
8. Ophidian Sunrise (6:14)
9. These grey Heavens (4:26)
10. Strom Front (6:13)

 

Facebookhttps://www.facebook.com/omniumgatherumband

Site officielhttp://www.omniumgatherum.org

Spotifyhttps://play.spotify.com/album/6s4aukeCPjYACbTkUOvWGE

 

 

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Omnium Gatherum – Grey Heavens”

  1. pingback pingback:
    Posté: 9th Juin 2016 vers 23 h 29 min
    1
    Omnium Gatherum | Soil Chronicles

    […] à la sortie du nouvel album d’Omnium Gatherum en février 2016 (chronique: http://www.soilchronicles.fr/chroniques/omnium-gatherum-grey-heavens), nous nous sommes entretenus avec Jukka (le chanteur) pour en savoir plus sur l’album et le […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green