Communication de nos partenaires

Oldd Wvrms – NØT

Le 11 octobre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


    Oli : basse / Cho : batterie / Ben : guitares / Vince : Chant

Style:

Black / Doom / Sludge

Date de sortie:

17 septembre 2015

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Hibou Noir) : 8/10


Ce qui est étonnant avec cette galette épaisse et malsaine, c’est qu’il ne s’agit que d’un EP.

Quatre titres seulement, mais qui suffisent amplement à dire ce que les Belges ont à nous raconter.

Deuxième production depuis leur formation l’année dernière, elle témoigne d’une grande maturité tant dans la maîtrise des instruments que dans la digestion des influences. En effet, si l’on pense immanquablement à Celtic Frost, Black Sabbath, parfois Electric Wizard ou encore Reverend Bizarre pour certains riffs particulièrement lourds et l’ambiance occulte et sombre de titres comme « She Stands Behind », les hurlements déchirés sludge tendent parfois vers le postcore, permettant à Oldd Wvrms de s’éloigner de leurs modèles et de plonger plus loin dans la noirceur.
On regrettera peut-être une basse parfois trop discrète, à l’exception notable de l’intro de « She Stands Behind », la faute, je veux le croire, au mixage. En dehors de ça, les guitares sont accordées (très) bas, et chacun de leurs accords lancinants résonne jusqu’au fond de votre poitrine et de votre âme comme un hurlement de damné.
Le groupe sait aussi utiliser le chant clair (« Crawling Things ») en association subtile avec le chant hurlé principal pour accentuer cette impression malsaine, pour donner une plus grande profondeur à sa musique. Les quatre Belges parlent de sorcières, de bûchers, et de magie noire avec leur musique : nous y sommes pleinement. Les cris des sorcières, leurs chuchotements sinistres et leurs formules antiques et étrangères résonnent à nos oreilles tout le long de cet EP d’une grande qualité mais qui souffre d’un défaut : il est beaucoup trop court !

 

Pour se faire pardonner, si l’on peut dire, Oldd Wvrms ferme la marche avec un morceau instrumental éthéré et atmosphérique très agréable, aux sonorités aquatiques, et qui nous emmène loin, loin sous la mer…

Tracklist :

1. Corrosive (5’53)
2. Crawling Things (7’31)
3. She Stands Behind (6’57)
4. Erath (6’19)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green