Communication de nos partenaires

Obitus – March of the Drones

Le 15 novembre 2010 posté par Le Duc Rouge

Line-up sur cet Album


Johan Huldtgren: Voix
Anders Ahlbäck : Tous instruments

Style:

Black Metal

Date de sortie:

29 Mai 2009

Label:

Eerie Art Records

Note du Soilchroniqueur (Le Duc Rouge): 8/10

Obitus est une formation suédoise qui a sorti fin 2009 une belle perle noire. March of the drones est un concept album sombre et mécanique, plein de haine envers l’humanité. Il décrit la fin de l’homme, asservi par les machines, armées de petits drones stupides qui avancent vers des hachoirs de riffs acérés. La production est propre et le travail impressionnant pour un duo !

Pas d’espoir dans cet album en trois parties ; La première, très rentre dedans vous prend à parti par de nombreux passages violents, malsains aux riffs simples mais aliénants. Un mur de guitares bourdonnantes comme on a l’habitude d’entendre sur une formation black tapisse l’oreille d’une ambiance épaisse et vibrante, tandis que l’intensité de ce rouleau compresseur est renforcée par une boite à rythme très dense, qui continue de vous labourer les tympans. (à la même manière que  Limbonic Art mais sans les synthés).

La fin du monde est en marche et le duo suédois nous plonge en fin de première partie dans une angoisse palpable ; le deuxième chapitre plus calme, teinté de samples indus, est le calme avant la tempête. A l’image de la pochette, on se croirait dans une usine, qui assemble un par un les éléments constitutifs de notre nouvelle enveloppe.

L’apocalypse est en marche et se déchaine sur la fin de l’album. Une haine sans merci, une agressivité sans répit. Les robots se déploient et finissent ce qu’ils ont commencé. Ça va vite, c’est malsain, le système Obitus épuise le cerveau par une ambiance suffocante. Et puis enfin, une outro plus mélodique vient achever l’histoire, telle une musique de générique de fin de film. C’est intense, violent voir mélancolique. Ça fait partie de ces moments volontairement répétitifs, encore une fois pour vous faire perdre vos repères temporels. (je pense à Enslaved dans ses moments psyché). On pourrait donc penser à un peu d’espoir, voir un rayon de soleil percer ce ciel de charbon, mais c’est sans compter sur une fin surprenante, une rupture en pleine élan qui glace le sang.

On ressort de cette expérience avec la bouche sèche et les oreilles qui sifflent … et on en redemande… jusqu’à devenir un drone à son tour ?!

Myspace: http://www.myspace.com/dronesofobitus

Site officiel: www.obitus.org

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green