Communication de nos partenaires

Night Demon – Curse of the damned

Le 3 décembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Dustin Squires - Batterie
  • Brent Woodward - Guitares
  • Jarvis Leatherby - Chant, Basse

Style:

Heavy metal / NWOBHM

Date de sortie:

14 janvier 2015

Label:

Steamhammer / SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Et ça y est, Tonton Metalfreak va encore bassiner tout le monde avec sa musique de vieux qu’il écoutait déjà quand il était adolescent !
Ben oui, et alors ?
On m’envoie des albums qui me renvoient directement trente ans en arrière pour me faire un petit trip nostalgique, je ne vais quand même pas refuser.
Vous verrez quand vous aurez mon âge, jeunes insolents !

Alors oui, quand un groupe Californien tout nouveau, tout beau et surtout tout neuf vient nous proposer un album d’une musique qui se jouait à tour de bras alors que les membres de ce même groupe n’étaient pas encore nés, j’applaudis des deux mains !
C’est comme ça !
Et quand en plus la musique proposée est bien foutue, je peux même me lever et faire l’hélicoptère devant mon lecteur. Qui va m’arrêter ? Hein, dis ?
Et à part le guitariste Brent Woodward qui a fait ses armes déjà chez les heavy/thrashers de Sumerian Axe, chez les funeral doomsters Sutratma et toujours actif chez les thrashers/stoner The Fucking Wrath, aucune trace d’un quelconque background des deux autres musiciens.

Et pourtant, ce « Curse of the damned » est d’une maturité étonnante pour un groupe formé en 2011 avec déjà un EP à son actif (« Night demon » en 2012) dont la version étendue propose entre autres trois reprises de Jaguar, Diamond Head et Golden Earring.
C’est dire l’héritage qu’ils ont.
Et l’écoute de cet album est un régal pour tous ceux qui ont aimé – et qui aiment toujours – les sons de cette époque.
Car là, on se situe entre 1980 et 1985. Outre les groupes desquels ils ont repris des morceaux sur l’EP, on nage en pleine vague Riot, Saxon, le Iron Maiden époque Di’Anno, Judas Priest ou Angel Witch, voire Raven, groupe avec lequel ils tournent actuellement aux Etats-Unis. A noter qu’une tournée européenne suivra début 2015.
A la croisée des chemins du hard rock, du heavy metal, parfois du speed metal (écoutez la petite bombe qu’est « Full speed ahead », pour voir), Night Demon nous propose un premier album très réussi sur lequel, si certes tous les poncifs inhérents au genre sont présents comme l’ajout de quelques gimmicks occultes comme lors de l’intro très Sabbathienne du lourd « The howling man », le mid tempo écrasant sur des riffs souvent très Maideniens revient très régulièrement.

Production volontairement aussi old school que la constructions des morceaux et une approche musicale typiquement NWOBHM, Night Demon sort un premier album d’une qualité telle que les plus grands nostalgiques de ces années iront de leur petite larmichette au coin de l’œil.
Les plus jeunes, eux, pour peu qu’ils adhèrent, découvriront un groupe qui, s’il avait sorti cet album trente ans plus tôt, aurait sûrement fait un véritable tabac.
L’écoute de titres comme « Heavy metal heat », « Livin’ dangerous », « Run for your life », « Full speed ahead », ou « Killer » sont autant de petits brûlots apportant un réel plaisir auditif.

Excellent travail !

 

Tracklist :

1. Screams in the Night (3’29)
2. Curse of the Damned (4’58)
3. Satan (3’03)
4. Full Speed Ahead (2’36)
5. The Howling Man (6’48)
6. Heavy Metal Heat (3’04)
7. Livin’ Dangerous (4’30)
8. Mastermind (4’07)
9. Run for Your Life (3’04)
10. Killer (3’12)
11. Save Me Now (5’16)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green