Communication de nos partenaires

Nashville Pussy – Ten Years Of Pussy

Le 12 mai 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Blaine Cartwright : Guitares, vocales
  • Ruyter Suys : Guitares
  • Bonnie Buitrago : Basse
  • Jeremy Thompson : Batterie

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

Mai 2015

Label:

Steamhammer / SPV

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 8/10

L’été arrive, les barbuc’ aussi…. Du coup quoi de mieux qu’un bon petit Hard Rock ?

Vous devez sans aucun doute possible connaitre Nashville Pussy. Si ce n’est pas le cas, honte sur vous ! Cette formation vient de fêter ces dix ans et quoi de mieux alors que de sortir un best of, « Ten Years Of Pussy« , un bel objet digipack renfermant tous les gros tubes. Et des bons titres ils en ont, en sélectionner seize seulement n’a pas dû être une mince affaire, heureusement qu’ils ont réussi à mettre un deuxième cd de six titres live.

S’il y a un groupe de Hard Rock actuel qui mérite le cultissime « Sex, Drug & Rock n’ Roll », il ne peut s’agir que de Nashville Pussy, ils ne vivent que pour cela. Leur musique sent le whisky et la tequila, la bière blonde et suinte l’huile de vidange. Rien de mieux pour vous coller une pêche monumentale, comment rester de marbre avec « The South Is Too Fat To Rise Again », « Come On Come On » ou encore « Go Motherfucker Go »…

Le titre « Pussy Time » est peut-être une des meilleurs chansons Rock de tous les temps. Vous ne pouvez imaginer le nombre de fois où le Celte se l’est passer à fond au réveil, putain quelle montée en puissance sur cette introduction. De quoi coller une trique monumentale à tous les membres présents au dernier congrès national de belote des anciens combattants. Je peux vous garantir que si on passait ce titre en maison de retraite ça bombarderait bien plus qu’à la Gay Pride.

La voix de Blaine vous envoie des relents de Jack Daniels, les guitares de Ruyter sont aussi incisives que son décolleté est rempli…. La dernière arrivée Bonnie vient avec sa basse nous groover le tout et ça valse comme sur un galion en plein abordage, Jeremy vient lui marteler ses fûts au même rythme que les serveuses de Munich servent la bière lors des fêtes d’Octobre.

Les paroles sont très douces, elles parlent de liberté des animaux, enfin surtout d’un animal à qui Nashville Pussy voue toute sa cause, la chatte.

Enfin bon, vous l’aurez compris, Nashville Pussy est une véritable tuerie. Impossible de ne pas aimer.

Nasville Pussy est au Hard Rock ce que le Jack Daniel’s est au bourbon, ce que le lard est au cochon, ce que la bière est au houblon, ce que l’orgasme est au bonheur….

Attention, ça va poutrer.

Tracklist:

CD 1 – Best of

1. Come On Come On
2. Rub It To Death
3. I’m So High (with Danko Jones)
4. Going Down Swinging
5. Before The Drugs Wear Off
6. Hate And Whisky
7. The South Is Too Fat To Rise Again
8. Pussy Time
9. Til The Meat Falls Off The Bone
10. Pillbilly
11. Why Why Why
12. Up The Dosage
13. Lazy Jesus (with Lemmy)
14. Ain’t Your Business
15. Good Night For A Heart Attack
16. Stone Cold Down

CD 2 – Bonus “Live in Nottingham” CD

1. One Way Down
2. Nutbush City Limits (with Ron Heathman)
3. Struttin’ Cock
4. Late Great USA
5. Go Motherfucker Go
6. You’re Goin’ Down

Facebook: https://www.facebook.com/NSPSY?fref=ts
Site officiel: http://www.nashvillepussy.com

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green