Communication de nos partenaires

Mortal Peril – Walking on Hellish trails

Le 7 avril 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Jonas Linnartz - Batterie, Chœurs / Jan Radermacher - Chant, Basse / Phabo Ge - Guitares / Bjornsson Greene - Guitares.

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

07 février 2015

Label:

Autoproduction / Metal Message

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Dire que la planète Metal fourmille de petits groupes de Thrash prometteurs n’est pas exagéré.
Le problème est que trop de Thrash Metal tuerait-il le Thrash Metal ?
Comme dans toute discipline, seuls les meilleurs se verront gagner leur place parmi l’élite des formations du genre et ce, malgré une concurrence – si tant est qu’il y en a une – très rude.
Et pourtant, régulièrement, on nous propose de chroniquer des albums, souvent à classer entre le précédent et le suivant – et la multitude des demandes est telle que, nous-mêmes, sommes quelque part obligés de sélectionner un minimum sinon on passera 36 heures sur 24 à… ne faire que ça !
On passera sur le caractère bénévole du webzinat, même si parfois certains partenaires pensent que nous nous devons de TOUT passer en revue… Mais cela est une autre histoire.
Là, pour le coup, le distributeur Metal Message et son boss Markus Eck, commençant à connaître mon amour pour le Thrash old school, me propose le premier album autoproduit de Mortal Peril qui, au-delà de son nom, donne déjà une idée de ce à quoi on doit s’attendre.
Thrash ? Évidemment ! Old school ? Y a pas photo !
Déjà, rien que le nom peut faire penser aux australiens de Mortal Sin : en effet, le parallèle est facile mais musicalement, on s’y retrouve (un peu).
Mais cantonner ce groupe à un n-ième groupe de Thrash old school apparaît réducteur : si on y rajoute un gros côté Punk et un bon soupçon de NWOBHM, on sera déjà plus précis.

Fondé en 2010, le quatuor de Cologne a déjà sorti un EP en 2012 (« Of Black Days And Cruel Alliances ») et nous balance son premier véritable album « Walking On Hellish Trails » en février dernier.
Beau compromis entre les scènes US (Testament, Megadeth en tête) et germanique (Sodom, Destruction ou Kreator), Mortal Peril nous gratifie en plus d’une tripotée d’influences à chercher du côté des premiers Saxon, Iron Maiden, voire Motörhead.
Bref, un beau cocktail.
Tous les titres, hormis deux qui tirent vers les cinq minutes, sont relativement courts – autour des trois minutes – et ne s’embarrassent pas de superflu.
Entre les très Sodom « Warcult », « Devils Seed », « Death To All The Tyrants », le plus épique “Senor Wampo” et ses quelques intonations Folk, les plus mid tempo « My Inner Conditions », les baffes plus Punk comme « Inglorious Basterds » sont autant de petits brûlots dignes des cadors du genre !
Et les autres titres ne sont pas à négliger non plus : Mortal Peril arrive à nous envoyer douze titres bien distincts et variés pour un album suffisamment riche pour ne pas perdre le fil en cours de route.
Cru, direct, avec ce qu’il faut comme urgence pour être convaincu de la qualité de l’album : on se prend 42 minutes de pur Thrash comme on en a entendu énormément dans la deuxième moitié des eighties et que bon nombre de jeunes groupes pétris de talent continuent de perpétuer.

On l’aura compris, avec cet album autoproduit, Mortal Peril s’annonce comme un sérieux outsider de la scène Thrash européenne et il y a fort à parier qu’on pourrait bien entendre parler d’eux à moyen terme.

Recommandé !

Tracklist :

1. 2 Step Crew (3’20)
2. The Ones Left Behind (3’07)
3. Escalation (2’33)
4. Devils Seed (3’11)
5. Eye Killer (3’02)
6. Hail Satan (4’56)
7. Warcult (2’09)
8. Death to All the Tyrants (2’48)
9. My Inner Condition (3’00)
10. Senor Wampo (3’52)
11. Inglorious Basterds (4’24)
12. Hellish Trails (5’36)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green