Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Michael Schenker – Guitares / Doogie White – Chant / Wayne Findlay – Guitares, Claviers / Francis Buchholz – Basse / Herman Rarebell – Batterie.

Style:

Hard rock

Date de sortie:

23 mars 2015

Label:

In-akustik

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Soixante balais au compteur cette année, le Mickey, et on ne peut pas dire qu’il a perdu la patate.
Deuxième album sous le nom de Temple Of Rock après « Bridge the gap » de 2013, il revient avec ce « Spirit on a mission » accompagné de la section rythmique du Scorpions des grandes heures (Herman Rarebell et Francis Buchholz), du chanteur Doogie White (Yngwie Malmsteen’s Rising Force, Rainbow, Cornerstone ou plus récemment Tank) et du multiinstrumentiste Wayne Findlay (Uli Jon Roth, Vinnie Moore, Slavior…).
Douze titres qui hument bon le (hard) rock tout vitaminé comme il faut.
Pas de ballades, quelques titres mid tempo et une majorité de petites claques bien nerveuses pour un album qui fait plaisir à entendre.
Et surtout, par rapport à ce que le petit frère Schenker pouvait nous proposer dans sa carrière solo, c’est que là on a vraiment un travail de groupe.
White écrit ses paroles et compose ses lignes de chant, les guitaristes composent la musique et tout le monde s’y retrouve.
Et si quelques fois on peut y trouver quelques errances bien vite dissipées, l’ensemble est d’une grande cohérence et chaque morceau se laisse écouter avec plaisir.
D’entrée, on nous balance « Live and let live », une intro calme d’une quinzaine de secondes à la guitare et les riffs déboulent !

Titre nerveux, du bon hard sans concession à l’esprit purement rock ‘n’ roll et le tour est joué. C’est direct, un couplet / refrain accrocheur et des duels de guitares qui montrent deux gratteux heureux de se tirer la bourre. Ça dépote, ça fonce bien et ça permet une belle entrée en matière.
Et la suite ne dépareille pas : « Communion » est certes moins rapide mais son mid tempo balance bien. Doogie White se fait plaisir sur ses lignes vocales et l’ensemble est une fois de plus facilement assimilable.

Entre titres mid tempo (« Communion », l’écrasant limite stoner « Saviour machine », le plus nuancé « Let the devil scream »), titres imparables (« Vigilante man », un « All our yesterdays » dont le thème principal fait penser au « Strangeways » de Deep Purple sur « House of blue light », le plus touchant « Goodtimes », le final « Wicked » et son refrain entêtant) et brûlots rapides (« Live and let live », « Rock city », « Something of the night » dont les riffs donnent la sensation d’un vol de bourdon autour des oreilles, le lourd « Bulletproof », l’épileptique « Restless heart »), chaque titre apporte sa petite pierre à ce Temple du Rock fort efficace.

Certes, tout n’est pas de qualité optimale mais cet album a le mérite de faire passer une bonne cinquantaine de minutes de façon très agréable.

Recommandé !

Tracklist :

1. Live And Let Live
2. Communion
3. Vigilante Man
4. Rock City
5. Saviour Machine
6. Something Of The Night
7. All Our Yesterdays
8. Bulletproof
9. Let The Devil Scream
10. Good Times
11. Restless Heart
12. Wicked

Site officiel : http://www.michaelschenkerhimself.com/
Myspace : https://myspace.com/michaelschenkerhimself
Facebook : https://www.facebook.com/MichaelSchenkerRocks
Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCp_m42ipLokcNewEucy–dQ

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green