Communication de nos partenaires

Megaherz – Erdwärts

Le 5 mars 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Alexander `Lex´ Wohnhaas : Chant
  • Werner `Wenz´ Weninger : Basse
  • Jürgen `Bam´ Wiehler : Batterie
  • Christoph Klinke : Guitare
  • Christian `X-ti´ Bystron : Guitare
 

Style:

Industrial German Rock

Date de sortie:

14 decembre 2015

Label:

Napalm Records

Note du SoilChroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 4.99/10

Il fait froid, ce n’est pas un temps à sortir les teutons à l’air libre! Pourtant Megaherz ne se prive pas de faire paraitre et montrer son Erdwärts au tout venant.

Ne pas considérer dès les premières notes Megaherz comme un clone de Rammstein serait se cloitrer dans le déni. Au-delà de la « germanophonie » de leurs titres et paroles, la musique en est un sosie, de type Tanz Metal (traduire : « Metal industriel germanique ressemblant comme deux gouttes d’acide sulfurique à du Rammstein »). Ne pas vouloir y entendre des influences de Deathstars et PAIN serait également se mentir. J’aurais donc aimé vous dire que le groupe a davantage passé ses week-ends à taquiner la muse plutôt que le gardon rhénan, mais il n’en est rien, ils s’y sont davantage pris comme des tanches, d’où mon terme de « clone » usité ci-dessus. Même le timbre grave de Till semble avoir été calqué pour pondre la majeure partie des – 6 – morceaux qui composent cet EP. C’est d’autant plus navrant pour un groupe qui existe depuis 1993 et semble être toujours incapable de trouver sa patte, virevoltant d’un copiage stylistique à un autre.

Et ce n’est pas le corpse painting trompeur d’un style éventuellement blackmetalleux qui va relever l’envie de découvrir ce « produit ». Seul passage un peu original : l’intro de l’ultime piste et ce gimmick de chant berbère en décor sonore.

Après ça, musicalement, ce n’est pas déplaisant… sauf cet infime détail qu’est la voix, justement, surmixée ! Et même le duo masculin/féminin de « Einsam » (ironique quand on traduit), sans finesse, à l’unisson – bonjour l’effort d’écriture – et d’un popisant digne d’être présenté pour concourir à l’Eurovision face à Tobias Sammet et son Avantasia, souffre du même mixage foireux… Navrant, disais-je, pour un groupe qui ne vient pourtant pas de la catégorie « rookie »…

Un album qui devrait retourner – pour en citer et traduire littéralement son titre – « vers la terre », pour le laisser pousser et murir : le fruit a été cueilli bien trop tôt et son gout en est infect, limite… industriel.

A écouter après un album de Rammstein, un VRAI, pas une copie bâclée ! Et à enterrer ensuite… #prefergenuine

 

Tracklist:
1. Wer hat Angst vor’m Schwarzen Mann (3:58)
2. Ist das Verrückt (4:06)
3. Glorreiche Zeiten (4:20)
4. Einsam (4:00)
5. Teufel (4:09)
6. Jordan (3:37)

Facebookhttps://www.facebook.com/OfficialMegaherz/

Site officielhttp://www.megaherz.de/

 

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green