Communication de nos partenaires

Magnum – Sacred Blood Divine Lies

Le 16 février 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Tony Clarkin - guitars
  • Bob Catley - vocals
  • Mark Stanway - keyboards
  • Al Barrow - bass
  • Harry James – drums

Style:

Heavy Rock Prog

Date de sortie:

26 février 2016

Label:

Steamhammer/SPV

Note du SoilChroniqueur (Rgeneral) : 8/10

Dans le merveilleux monde de la musique il existe d’une part, les groupes sur lesquels tu te penches sans te poser la moindre question et ceux dont le nom te bloque au point de ne pas leur accorder la moindre attention….
Il était une fois une créature à l’a priori nominal… Cette personne considérait qu’avec un nom comme par exemple Magnum, elle ne ressentait pas le besoin d’ouvrir ses feuilles à leurs compositions. Puis vint un jour, où lors d’un apéro en compagnie d’un acolyte répondant au doux et charmant sobriquet de « bar en bois », celui-ci fut inspiré de balancer le combo anglais dans sa playlist. Et là… Ce fut (pas celui ou tu mets du pinard hein) … ZE REVELATION (ou « The visitation »… comme tu préfères…) ! Ô joie ! Ô plaisirs auditifs! Le pauvre hère que je suis, s’est rendu à l’évidence d’être passé à côté de ce qui dorénavant ferait partie de mon top 10 metallique tous styles confondus.

Donc après cette exégèse que je jugeais des plus indispensable bien qu’anecdotique, je peux maintenant passer à la synthèse qui en découle tout naturellement.
Alors, nous avons là une cuvée 2016 de Magnum (rhooo je viens de me rendre compte de l’association des mots : cuvée et magnum…. De mon humour moisi tu boiras le nectar jusqu’à la lie). Reste plus qu’à la déguster et voir si elle est gouleyante.
« Sacred Blood, Divine Lies » serait-il le nouveau nectar divin de ma cdthèque ?
La recette Magnum reste la même : un heavy rock prog’ simple mais non simpliste le tout combiné à une voix chaude, parfois légèrement granuleuse.

Je retrouve cette émotion que me distille systématiquement chacune de leurs écoutes. Il y a toujours cette magie qui opère entre les lignes vocales de Bob Catley et les mélodies composées par Tony Clarkin. Une mélancolie omniprésente, même dans des titres malgré tout enjoués. Une ambiance très anglaise me procurant un bonheur équivalent à celui de Marillion à l’époque Fish. Impossible de disséquer véritablement… Magnum c’est juste une alchimie absolue entre leurs notes et mon cortex. Je constate qu’une fois de plus Catley m’affole la pantoufle et me remue les entrailles dès qu’il ouvre la bouche (à l’attention de la rédaction : oui ! j’ai casé « pantoufle » !).

« Gypsy Queen », « Afraid of the night » et « Don’t cry baby » se détachent plus du lot dans mon classement préférentiel des 10 titres de cet album mais globalement, comme à l’accoutumé rien à jeter ou à dénigrer. Tout est bon !
Alors certes il n’égale ni « On The Thirteenth Day » et « The Visitation » que je considère définitivement comme leurs deux chefs d’œuvre absolus mais c’est encore une bonne cuvée que j’apprécie crescendo au fil des écoutes.
Reste plus qu’à choisir quel support acheter :
• CD + DVD Edition Limitée DigiPak incl. Bonus DVD
• CD jewel case
• 2 LP + CD

Tracklist :
01 Sacred Blood “Divine” Lies 6:41
02 Crazy Old Mothers 5:48
03 Gypsy Queen 4:29
04 Princess in Rags (The Cult) 5:27
05 Your Dreams Won’t Die 5:25
06 Afraid of the Night 4:32
07 A Forgotten Conversation 4:56
08 Quiet Rhapsody 5:40
09 Twelve Men Wise and Just 6:18
10 Don’t Cry Baby 5:05

Myspace : https://myspace.com/magnumuk

Facebook : http://www.facebook.com/magnumbandpage

Official Website : http://www.magnumonline.co.uk/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green