Communication de nos partenaires

Madball – Empire

Le 19 novembre 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Freddy Cricien : Chant
Hoya Roc : Basse
Mitts : Guitare
Igor Wouters : Batterie (Born From Pain)

Style:

Hardcore

Date de sortie:

12 octobre 2010

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur : (AnimaExhalare) : 08/10

Tout d’abord, commençons avec un petit tour d’horizon sur l’histoire de Madball pour les néophytes… Madball est un groupe de Hardcore originaire de New-York qui a démarré à la fin des années 1980 : jusque là, rien de bien original, si ce n’est que Freddy Cricien, le chanteur de Madball est le frère cadet de Roger Miret, chanteur d’Agnostic Front. Pour la petite histoire, Freddy n’avait que sept ans lorsque son frangin l’a invité à se produire sur la mythique scène du CBGB’s en sa compagnie pour pousser la chansonnette : difficile de prendre un meilleur départ dans l’univers du Hardcore…

Les deux premiers EP « Ball Of Destruction » (1989) et « Droppin’ Many Suckers » (1992) sont composés essentiellement de vieux morceaux d’Agnostic Front et de compositions personnelles… Ils jouissent en plus d’une sérieuse réputation, de prestations scéniques à couper le souffle qui les feront signer chez Roadrunner Records avec qui ils sortiront trois albums : « Set It Off » (1994), « Demonstrating My Style » (1996) et « Look My Way » (1998. En 2000, gros bouleversements : changement de label (Epithaph), sortie d’un nouvel album « Hold It Down » très critiqué et split du groupe dans la foulée… Madball se reforme en 2004 autour de Freddy et de Hoya (ex-Dmize) et publie en 2005 un nouvel album « Legacy » … C’est avec grande impatience, depuis « Infiltrate The System », sorti en 2007, que Freddy Cricien et les siens débarquent (enfin) avec un nouvel album intitulé « Empire ». Ce titre est loin d’être anodin, très loin…

Pas de concession, l’album démarre sur les chapeaux de roues avec un « Invigorate » qui ferait bouger un tétraplégique. Les seize titres (pour une durée de 35 min) s’enchaînent à toute vitesse, en passant de « All Or Nothing » et son refrain particulièrement accrocheur à « Shaterproof » en featuring avec son frangin Roger Miret. On notera encore ce petit clin d’œil à leurs racines sud-américaines avec le chant espagnol présent sur « Con Fuerza » et sur « Spider’s Web » . Certains morceaux sont parfaitement taillés pour le live comme « R.A.H.C », « Rebel4fife18 » « Danger Zone » ou encore « Delete »

On remarque quelques petites évolutions dans le son de Madball, sans doute dues à la collaboration d’Erik Rutan qui bosse généralement avec des groupes de Death comme Misery Index et Cannibal Corpse. Que les fans de la première heure ne s’en fassent pas, Madball fait toujours du Madball. Il y a toujours ce son qui leur est propre et facilement reconnaissable, qui contribue à la force de frappe du combo new-yorkais. En résumé, « Empire » est une pure merveille de Hardcore, agressive à souhait, très directe, avec un son puissant et dépoussiéré.

Longtemps resté dans l’ombre des deux groupes légendaires de la scène New-Yorkaise (Sick Of It All et Agnostic Front), Madball a fait son petit bonhomme de chemin depuis 1989… En effet, on peut dire qu’avec ce dixième album, Madball s’impose une fois de plus dans l’histoire de la scène N.Y.H.C.

Comme le disent si bien les rois de New-York : « You want Hardcore ? Real Hardcore ? »

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green