Communication de nos partenaires

Lynch Mob – Rebel

Le 7 octobre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Oni Logan - Chant
  • George Lynch - Guitares
  • Jeff Pilson - Basse
  • Brian Tichy - Batterie

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

21 août 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Ce qu’il y a de bien avec George Lynch, c’est qu’il n’y a jamais mensonge sur la marchandise.
La simple vue d’un nouvel album de Lynch Mob ou un autre de ses projets est l’assurance de passer au minimum un bon moment.
C’est déjà ça, ils ne sont pas si nombreux les musiciens confirmés qui peuvent prétendre à la même chose.
Là, pour le coup, Lynch Mob nous ressort son premier album depuis l’excellent « Smoke and mirrors » qui date déjà de 2009, et le sixième du nom.

Et pour se faire, le gaillard s’adjoint du bassiste Jeff Pilson (Dio, Foreigner, T&N…), longtemps côtoyé au sein de Dokken avec qui il a écrit pas mal de belles lettres de noblesse entre les cultes « Breaking the chains » et « Back for the attack », puis dans une moindre mesure sur « Dysfonctionnal » et « Shadowlife »… et plus récemment avec T&N.
Côté voix, Oni Logan est de nouveau de la partie, comme ce fut le cas déjà sur « Smoke and mirrors » et le premier « Wicked sensation ». Quant au batteur, Brian Tichy (Whitesnake, Billy Idol, Slash…) il fait on ne peut mieux le métier.

Et il faut reconnaître que l’ensemble tient plutôt bien la baraque : mieux encore, cet album s’avère être supérieur au précédent pourtant déjà excellent, c’est dire.
Non, Lynch, définitivement, est incapable de nous sortir de mauvais albums avec ses différents projets.
On en vient même à se demander comment Dokken a pu ainsi péricliter après le génial « Back for the attack ».
Le son est purement énorme, moderne et met en valeur tous les instruments : à commencer par une basse bien claquante et le travail des guitares de Lynch est purement fantastique.

D’entrée, la patte Lynch est palpable avec le riff introductif de « Automatic fix » dont la lourdeur ferait presque penser à celui de l’instrumental « Mr. Scary » (oui, de Dokken sur « Back for the attack », suivez un peu). Le chant y est absolument excellent et la section rythmique tient parfaitement son rang.
Oui, ces mecs s’y entendent pour nous balancer des compositions imparables, illustrées par des soli dont Lynch a le secret et ce premier titre en est l’illustration parfaite.

Automatic

Axé sur quasiment que des mid tempo, « Rebel » nous balance onze excellents titres, dont certains frôlant l’excellence comme l’énorme « Testify », le bien heavy « Sanctuary », un « Jelly roll » sur lequel Pilson montre toute sa classe avec sa basse, même lorsque Lynch Mob n’hésite pas à s’énerver un brin avec l’excellent « Dirty money », contrastant avec le calme vicieux de « The hollow queen » ou avec les quasi ballades comme « The ledge » et la magnifique « Kingdom of slaves ».

L’album se termine en beauté avec le superbe « War », six minutes au cours desquelles le groupe nous montre toute l’étendue de ses talents.

Testify

Superbe album !

Tracklist :
1. Automatic Fix (6’02)
2. Between the Truth and a Lie (4’02)
3. Testify (5’28)
4. Sanctuary (3’56)
5. Pine Tree Avenue (3’38)
6. Jelly Roll (3’41)
7. Dirty Money (4’07)
8. The Hollow Queen (4’48)
9. The Ledge (5’36)
10. Kingdom of Slaves (5’55)
11. War (6’15)

Site officiel : http://www.georgelynch.com/
Facebook : https://www.facebook.com/LynchMobBand
Twitter : http://www.twitter.com/lynchrocks

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green