Communication de nos partenaires

Livingston – Animal

Le 13 novembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Beukes Willemse - Chant / Chris Van Niekerk - Guitares, Claviers, Choeurs / Jakob Nebel - Guitares, Batterie, Choeurs / Phil Magee - Basse, Claviers.

Style:

(Post) Rock (alternatif)

Date de sortie:

19 septembre 2014

Label:

Long Branch Records / SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10


On l’avait appris au printemps, le groupe anglais formé en 2002 pour ensuite se déplacer à Berlin en 2008 a signé chez SPV en vue de la sortie de cet album.
Le label a eu le nez creux, « Animal » est une pure petite merveille d’album combinant le post rock, le rock alternatif avec quelques petites touches progressives impalpables.

Troisième album après un « « Sign language » en 2009 qui avait fini dans le top 20 des charts en Allemagne, puis « Fire to fire » (2012), tous deux sortis chez Universal, « Animal » confirme tout le bien que l’on pouvait penser du quartet avec ces douze morceaux (plus une intro) pour autant de petits plaisirs auditifs raffinés.
Après l’intro, Livingston envoie d’entrée un hit en puissance avec un « When it goes away » aux forts relents de U2 pour les guitares et de 30 Seconds To Mars pour l’ambiance générale.
Le chant de Beukes Willemse est juste énorme et arrive à nous envoyer dans les émotions qu’il cherche à nous transmettre.
Et tout l’album est du même tonneau, hétérogène certes, mais avec comme dénominateurs communs une énergie incroyable et un sens de la mélodie capable de nous transporter très loin.


Pop / rock énergique, approche très new wave par moments, rock alternatif de tous les instants mais surtout un melting pot de sonorités à la fois très actuelles et parfois revival eighties pour un rendu d’une réelle beauté générale.
C’est bien simple, l’album dure quasiment une heure et on ne le voit pas passer. On se surprend à taper du pied – presque tout le temps –, à secouer la tête, chanter les refrains en chœur et surtout, surtout, on a la sensation, lors de chaque écoute successive, de découvrir de nouvelles subtilités intéressantes.
Et on cherche des noms de groupes, histoire de se prendre au jeu des comparaisons. On pense à Anathema lors de « Chemicals », à Archive, Coldplay ou Muse un peu partout, souvent à U2, à Marillion tant la voix du chanteur peut faire penser à Hogarth par moments (flagrant sur « Skin and bones »), Alphaville (si si) sur « Opposite tracks » et on frôle le frisson bien souvent.
Comment résister à la beauté d’un « Skin and bones » ? Comment rester indifférent à l’écoute d’un « The hunter » (sans aucun doute le meilleur titre de l’album) de toute beauté ?

 

Comment ne pas vibrer à l’écoute de titres comme « Into the rain », « Human » ou « Chemicals » ?

 

 

Avec « Animal », Livingston frappe très fort avec un album d’une beauté intrinsèque à l’égale de sa richesse, c’est-à-dire très grande, duquel il est difficile de sortir après quelques écoutes successives.
Très facile d’accès, il collera très rapidement à la peau de tout amateur de ce genre de sonorités… et très certainement des autres.

Quasiment mon album de chevet.

Hautement recommandé !

 

Tracklist :

01. Intro 02:39
02. When It Goes Away 03:42
03. Big Mouth 04:40
04. Chemicals 04:47
05. Time Bomb 5:27
06. Skin & Bones 05:43
07. The Hunter 04:56
08. Opposite Tracks 05:39
09. In My Head 03:21
10. Into the Rain 04:01
11. Reckless 03:40
12. Human 04:43
13. Animal 05:25

 


Site officiel : http://www.livingstonmusic.co.uk/
Facebook : https://www.facebook.com/livingstonmusic

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green