Communication de nos partenaires

Koen Herfst – Back To Balance

Le 10 décembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Koen Herfst : Batterie
  • Plein de copains de Koen (25 en fait) : Chant, Guitares, Claviers, Basse…

Style:

Bonne question… du Whaddafuck Metal ?

Date de sortie:

23 octobre 2015

Label:

Graviton Records

Note du SoilChronicles (Wilhelm von Graffenberg) : 8.5/10

« Guest… Encore eux, putain, ils sont trop bons : on les voit sur toutes les affiches, genre les mecs pas du tout sollicités, quoi… » Le mot guest prend toute son ampleur quand on écoute l’album tellement what the fuck du projet solo du batteur hollandais Koen Herfst, projet sobrement et modestement intitulé… « Koen Herfst ». Pourquoi what the fuck ? Parce que c’est un énorme fourre-tout metal au point que je serais incapable de lui coller une quelconque étiquette – ce qui en un sens est plutôt positif – mais qui me rend aussi difficile de décrire cet album, Back to Balance, autrement que par du « c’est l’album solo d’un batteur qui a plein plein plein de potes – hollandais principalement – qu’il a invités »… Des guests, quoi… de chez Therion (Mats Levén), Stream of Passion (Marcela Bovio et Johan van Stratum), Textures (Daniël de Jongh),  Aborted (Mendel Bij de Leij), Dew-Scented (Marvin Vriesde et Joost van der Graaf), Epica (Coen Janssen) pour ne citer que les plus connus…

Le monsieur a l’air très sain d’esprit… Et pourtant ça donne 14 titres très variés, allant flirter avec énormément de courants : thrash, électro, sympho parfois, death, groove-fusion-rap metal, prog surtout… Un gros melting pot improbable et non dénué d’intérêt au final, vu que bien achalandé. Du Whaddafuck metal ! Bon évidemment, on se doute bien que le principe de ce « groupe » est de mettre en avant le MC du groupe, Koen, ce qui est assez ironique car si les morceaux sont originaux et barrés, le son de batterie, son instrument donc, est le moins bon ou le moins bien mixé de l’album (le son de caisse claire Playschool digne d’un Saint Anger enregistré dans la cave à mémé)…

Bien… Je crois que pour donner une vague idée, je n’ai d’autre choix que de détailler piste par piste ce « Herfst and friends ».

Le premier titre, « Here I am » donne la mesure du what the fuck avec son esprit gros rock qui vire à l’électro puis au gros thrash lourd qui tache puis un riff indus avec voix claire. « Erase or rewind » est davantage gros son et groove core (et pas déplaisant mélodiquement) qui amène à son solo de guitare heavy metal. L’instrumental « The Kramer » leurre avec sa couleur électro de départ pour emmener très rapidement vers des riffs bien prog. « I don’t need to tell you » (ma préférée de l’album, surement car la plus accessible mais aussi la plus chargée d’émotion) charge son intro lourde de grosse balade heavy de la clarté du violon joué par Judith van der Klip et la voix du duo énergique et nerveux de voix masculine (Mats Levèn) et féminine (possiblement Marcela Bovio, mais pas sur). « Total hate » avec un fond rap metal et des accents Anthrax-meets-Public-Enemy mais avec des chœurs féminins teintés dark sympho. « Back to Balance », le titre éponyme, fait penser à un morceau de Satriani, mais pas super intéressant pour le coup.

« Begone » est une espèce de symphonie de boite à musique glauque qui s’enchaine sur un mainriff speed metal symphonique à teinte arabisante (à la Epica) pour aboutir sur un groove metal progressif avec une voix granuleuse metalcore (morceau assez prenant pour le coup). Le court « 1916 » est un gros prog des chaumières avec sa pointe très électro et son solo de basse. « Social Junkie » a une base HxC un peu à la Suicidal Tendencies mais qui vire vite à un riff prog syncopé avec un duo de voix à la Alice in Chains. « Ghetto Cornetto » démarre sur de l’électro puis vire au thrash groovy qui se barre, de nouveau, en prog. « Now is the Time » est davantage metal mais ne peut s’empêcher de replonger dans de la démo technique de batteur. « Siamese Support » est difficile classable avec des couleurs électro, thrash, death, un instrumental avec un solo de guitare, etc. « Never been so wrong » et ses double voix à la Alice in Chains sur fond de thrash indus puis de l’électro avec du scream, puis un speech de voix féminine. « Attitude of an Astronaut » est davantage nu metal avec des synthés typés Dream Theater mais avec des riffs lourds en complément proches des beatdown du core, et aussi du blast.

Bon, je pense que vous avez bien compris, la technique du batteur est l’élément essentiel de fond de l’album donc on va facilement se sentir dans des éléments prog récurrents. On ne peut pour le coup pas dire que ça manque d’originalité ou de créativité : on trouve un peu de tout, ça ressemble à tout et à rien, à du Herst au final, un gros et joyeux foutoir musical, un « collectif métissé » en quelque sorte, mais sans la touche ragga dancehall. Si chacun peut y trouver son compte et se sentir décontenancé à première écoute, on finit vite malgré tout par décrocher au bout du 5ème ou 6ème morceau, parce que ça part trop en sucette, malgré la qualité des idées proposées. Trop chéper peut-être… Bon allez, on lui pardonne, c’est un premier album, il fera un truc plus construit la prochaine fois sans doute… Mais si un gratteux vous demande un jour « comment on fait un barré ? », répondez-lui « chais pas, demande aux parents de Koen Herfst… ». A écouter en prévoyant du Dafalgan pour les plus sains d’esprit, du Zyprexa pour les plus schizos d’entre vous.

Tracklist :
1. Here I am (4:33)
2. Erase or rewind (4:31)
3. The Kramer (4:18)
4. I don’t need to tell you (5:46)
5. Total hate (3:41)
6. Back to Balance (3:51)
7. Begone (5:20)
8. 1916 (2:23)
9. Social Junkie (4:32)
10. Ghetto Cornetto (3:38)
11. Now is the Time (4:27)
12. Siamese Support (3:46)
13. Never been so wrong (6:39)
14. Attitude of an Astronaut (5:48)

Site officiel http://www.koenherfst.com/

Facebookhttps://www.facebook.com/koenherfst/

Youtubehttps://www.youtube.com/user/koenherfst

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green