Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Lewan – chant et guitare
  • Sebastian Kulpinski – basse
  • Sliwa- batterie

Style:

Death Metal

Date de sortie:

12 Mars 2018

Label:

Godz Ov War Productions

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8,5/10 

La scène polonaise regorge de groupe de Death Metal et c’est de ce riche vivier que nous vient Kingdom. Quinze ans qu’ils arpentent des routes pandémoniaques en semant au passage 1 EP et 3 albums, dont le dernier, Sepulchral Psalms from the Abyss of Torment, avait de forts accents blackeux. Ils nous reviennent aujourd’hui avec Putrescent Remains of the dead Ground, signé par le label compatriote Godz ov War.

Dans cette abondance de groupe de death old school que compte la Pologne, Kingdom se démarque en intégrant plusieurs touches de sous-genres et évite ainsi de tomber dans le stéréotype. La première touche est posée avec des lignes mélodiques. Assez surprenantes en intro sur le titre qui ouvre l’album, « Walls of Askalon », où celle-ci nous fait baisser la garde pour nous proposer ensuite un aller simple en enfer. Ces lignes mélodiques sont bien plus appuyées encore sur « Putrescent Remains » avec quelques touches de technique sur un solo, puis est capable de devenir presque mélancolique, voire groovy, sur « Grobowiec Ludzkoyci » où elle contraste avec une fin de cession très explosive à vous coucher un malade des nerfs pour la semaine. Ce n’est pas le seul morceau de cette nature d’ailleurs, puisque ces mélodies suivies de rythmes stroboscopiques sont réitérés sur « Niemy Krzyk Zageady », entièrement instrumental, sur lequel on se demande si le batteur ne perd pas un bras vers la fin tellement il tape vite et fort. Ce qui expliquerait un retour au calme ensuite !

La seconde touche de cet album est Black Metal, et ça, ils maitrisent, nous l’ayant déjà servie sur l’album précédent. Si vous aviez suivi, c’était écrit plus haut ! « Putrescent Remains », « Martwa Ziemia » et « Blashyrkh » nous proposent quelques blasts immangeables et une voix plus qu’écorchée.

« Black Light to the rotten Wombs of Disgrace» et « Karma Slayer» nous rappellent que Kingdom est avant tout un groupe de Death Metal old school dans toute sa splendeur avec une voix infâme venue du feu éternel, des ralentissements déraisonnables suivis d’accélérations à la limite du supportable.

Beaucoup est encore possible dans le registre du Death et Kingdom excelle en la matière avec Putrescent Remains of the dead Ground, un album trop court qui réclame aussitôt une réécoute, puis une autre, puis une autre, puis…

Tracklist :

01. Walls of Askalon (3:17)
02. Putrescent Remains (4:50)
03. Grobowiec Ludzkoyci (4 :36)
04. Niemy Krzyk Zageady (4:02)
05. Black Light to the Rotten Wombs of Disgrace (2:26)
06. Martwa Ziemia (3:51)
07. Karma Slayer (2:10)
08. Blashyrkh (reprise Immortal) (4:28)

Facebook : https://www.facebook.com/kingdomtempleofdeath

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green