Communication de nos partenaires

Kelly Keeling – Mind radio

Le 11 octobre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Kelly Keeling – Chant / Alessandro Del Vecchio - Claviers, Choeurs / Mario Percudani - Guitares / Anna Portalupi - Basse / Alessandro Mori - Batterie.

Style:

Hard FM

Date de sortie:

03 juillet 2015

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

Ah, le bon vieux hard FM !

Dieu sait que, malgré mon adoration pour les sons plus thrash, old school de préférence, ceux qui tabassent en vous collant leur hargne pleine face à grand renforts de riffs saccadés, je reste un fan de ces sonorités sirupeuses à souhait, au format standard histoire de bien passer dans les radios, et surtout taillées pour faire mouche dès la première écoute grâce à des refrains imparables et des bonnes grosses guitares qui cartonnent !
Oui, j’aime le (hard) rock mélodique, le hard FM, l’AOR et toutes ces nuances à faire fuir d’horreur tout fan indécrottable de métal extrême et c’est comme ça !

Aucune place à la surprise, des titres entre trois et cinq minutes, une voix chaude, un guitariste de haut niveau, des claviers impalpables (parfois) et bien présents (souvent) mais sûrement pas pompeux (jamais), une section rythmique aux petits oignons !
Tout est millimétré, calibré, des albums entre dix et douze titres, des références passéistes en veux-tu en-voilà et on a la recette d’un bon album de hard FM dont on sait pertinemment qu’il trouvera son public.

Avec ce « Mind radio », deuxième album solo du chanteur Kelly Keeling (Bâton Rouge, MSG, King Kobra ou John Norum entre beaucoup d’autres) après « Giving sight to the eye » qui date déjà de dix ans, on entre dans cette catégorie, celle des Giant, Magnum, Bon Jovi, Journey et toute cette tripotée de groupes du même tonneau qui aura marqué surtout les années 80.
Car avec cet album, on nage en pleine nostalgie d’une époque qui aura vu se vendre par millions des albums de ce genre et nul doute que, sorti entre 1985 et 1988, « Mind radio » aurait fait un tabac.

Car tout y est : d’entrée, avec « This love our paradise », le ton est donné : intro planante au piano avant que les guitares et le chant démarre sur un « This love », un petit solo de guitare avant le chant toujours aussi empli de chaleur de Keeling.
Couplet accrocheur, refrain imparable, musique très facile d’accès, ambiance limite kitsch d’il y a trente ans mais énorme son de la part d’Alessandro Del Vecchio qui se charge aussi des claviers et des chœurs sur l’album.

« Isolated man » s’enchaîne et la sensation du déjà entendu se fait sentir : non que c’est désagréable, loin de là, mais Kelly Keeling semble ne pas vouloir sortir des sentiers plus que balisés qu’offre le genre en général.
Un petit Krokus lors du refrain mais l’ensemble reste malgré tout très personnel, le timbre de voix du chanteur y étant pour beaucoup, capable de nous faire ressentir les émotions qu’il veut.

Tour à tour, au fur et à mesure que les morceaux s’égrènent, on se retrouve dans des ambiances Bon Jovi par ci (mince, « No man’s land », j’ai bien cru à une reprise de « Runaway » au départ), ou des autres groupes cités plus haut par là.
Entre des titres bourrés d’énergie et imparables version hits en puissance comme « Take me to the limit », « Monkey house », l’impeccable et plus cru « Written in fire » voire « Ride the storm » ou lorsque l’ensemble se veut plus calme et bourré de feeling (« Sunshine over me » voire « Still need you in my arms »), chaque titre apporte sa petite pierre à cet album pour le moins homogène sur lequel il est à noter qu’il n’y a pas de ballade à proprement parler – encore que, avec « Love will tear us apart », ça peut s’y apparenter malgré un refrain assez hard rock -, chose quand même très rare dans le genre.

« Mind radio » est un album haut en couleur, fort en saveur, mais dénué de toute surprise.
Tout ce qui y est proposé est ultra classique mais se démarque de l’ensemble des productions du même genre par des compositions ultra efficaces qui font un bien fou par là où elles passent.

Bel album !

Tracklist :

1. This Love Our Paradise (4:54)
2. Isolated Man (4:57)
3. Sunshine Over Me (5:11)
4. Still Need You in My Arms (4:01)
5. Written in Fire (3:51)
6. Take Me to the Limit (3:10)
7. Love Will Tear Us Apart (3:45)
8. No Man’s Land (5:23)
9. Frozen in Time (4:24)
10. Monkey House (4:22)
11. Ride Out the Storm (4:32)
12. Who Do You Run To (3:29)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green